Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les bouchons dans les villes entraînent des milliers d'heures perdues (photo symbolique).

KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

(sda-ats)

Les automobilistes genevois perdent le plus de temps dans les bouchons au niveau Suisse. En 2016, ils y ont passé en moyenne 38 minutes par jour, soit 146 heures sur l'année, selon l'index du trafic de système de navigation Tomtom.

A Zurich, les voitures sont restées bloquées durant 33 minutes par jour ou 127 heures durant l'année écoulée. En moyenne, les automobilistes zurichois ont eu besoin de 31% de temps en plus pour effectuer leur trajet que quand il n'y a pas de bouchons. En 2008, cet indice était de 26%, en 2010 de 30%.

Tomtom analyse les données sur les bouchons à travers le monde grâce aux données GPS des navigateurs, selon l'édition de samedi de la Schweiz am Wochenende. Des millions de millions de données sont récoltées dans 48 pays et 390 villes.

Les automobilistes de Mexico City pointent en tête du classement avec 227 heures passées annuellement dans les files de voitures. Cela représente 66% de temps supplémentaire par rapport à une situation de trafic fluide. Le soir, ils ont eu besoin du double de temps pour effectuer leur trajet.

Villes asiatiques touchées

La capitale de Thaïlande Bangkok arrive en deuxième position, suivi de la capitale indonésienne Djakarta puis de la ville chinoise Chongqing. Les premières villes européennes Lodz (Pologne), Bucarest (Roumanie) et Istanbul (Turquie) figurent aux places 5, 6 et 7.

Genève est classée au 54e rang, Zurich 93e et Lausanne 116e. Dans le chef-lieu vaudois, les usagers de la route ont perdu en moyenne 124 heures par année, avec un index de 29%. A Bâle, les conducteurs ont passé 123 heures dans les bouchons, soit une durée de trajet 27% plus élevée que nécessaire. La ville rhénane pointe au 154e rang et Berne au 266e (20%).

D'autres classements

D'autres classements diffèrent passablement des données Tomtom en raison d'une autre méthode de comptage. Selon Inrix, qui passe au crible 1000 villes dans 38 pays, ce sont les automobilistes de Los Angeles qui rongent le plus leur frein dans les bouchons. Mexico n'arrive qu'en 14e position avec 61 heures par année.

Zurich est classée 25e dans ce classement Inrix avec 53 heures, Lausanne 101e avec 36 heures, Berne 145e avec 32 heures et Sion 698e avec 11 heures perdues annuellement.

Indépendamment des bouchons, la saturation des routes entraîne aussi des coûts de 1,6 milliards de francs par année en Suisse. Ces dépenses découlent notamment des coûts externes liés à la pollution supplémentaire et aux accidents causés par les conducteurs pressés, selon les Offices fédéraux des routes (OFROU) et du développement territorial (ARE).

ATS