Toute l'actu en bref

Belinda Bencic a retrouvé le sourire en même temps que la santé. Après avoir accumulé les blessures cette année, elle s'estime à nouveau "parfaitement fit" à l'heure d'attaquer lundi l'US Open.

Touchée au dos et aux adducteurs en début de saison, la St-Galloise avait subi un nouveau coup d'arrêt fin juin, rattrapée par une inflammation au poignet gauche en plein Wimbledon. Et c'est seulement il y a deux semaines qu'elle a renoué avec la compétition, avec deux défaites prématurées à Cincinnati puis New Haven.

"J'avais encore des appréhensions en jouant ces deux matches. Mais cela va mieux maintenant. Je me suis bien entraînée ces derniers jours, et j'ai eu la confirmation que mon poignet était bel et bien guéri. Je me sens parfaitement fit", a-t-elle assuré dimanche à New York, à la veille de son entrée en lice.

Ce premier match, programmé lundi dès 17h30 (en Suisse), Belinda Bencic le jouera contre l'Américaine Samantha Crawford (WTA 99). "Ce n'est pas un 1er tour facile. Elle m'a battu deux fois en deux confrontations, à Brisbane en début d'année et une fois chez les juniors à l'US Open (réd: en 2012)", a-t-elle relevé. "C'est une joueuse athlétique (réd: elle mesure 1m88), qui tape fort, notamment au service", a-t-elle prévenu.

Retombée au 26e rang mondial, alors qu'elle pointait à la 7e place en février dernier, la St-Galloise a reconnu qu'elle avait trouvé le temps long durant ces semaines sans tennis. "C'est vraiment frustrant à vivre. Mais j'ai tenu le coup en mettant tout en oeuvre pour préparer mon retour. Je n'ai jamais perdu ma motivation", a-t-elle raconté.

Quant à la cause de ses multiples blessures, Belinda Bencic l'explique par des changements physiologiques. "Je n'ai que 19 ans et mon corps a changé. Et comme j'ai beaucoup travaillé sur le plan physique, il était presque normal d'avoir quelques blessures. La plupart des jeunes joueuses sont passées par là", a-t-elle estimé, sans remettre toutefois en cause un calendrier de tournois très (trop ?) chargé depuis plus de deux ans.

sda-ats

 Toute l'actu en bref