Berne propose une nouvelle catégorie de trains: les "premium"


 Toute l'actu en bref

Le réseau "premium" correspondrait en grande partie aux Intercity et Eurocity d'aujourd'hui (archives).

KEYSTONE/PETER KLAUNZER

(sda-ats)

Le trafic ferroviaire grandes lignes doit être mieux redéfini. La Confédération propose d'introduire un réseau "premium". Il ne desservirait que les grands centres, mais avec un standard supérieur, notamment dans l'offre culinaire.

Le réseau premium correspondra en grande partie à l'actuel réseau Intercity et Eurocity, explique l'Office fédéral des transports (OFT) lundi dans un rapport qu'il soumet aux cantons. Ces derniers sont appelés à proposer des idées qu'il évaluera "avant de décider de l'adjudication des concessions ferroviaires pour le trafic grandes lignes".

Faute d'accord sur l'attribution de concessions ferroviaires qui doivent être renouvelées d'ici la fin de l'année, l'OFT prend les choses en mains: elle propose de mieux redéfinir ce qu'on entend par trafic longue distance et invite les cantons à faire des suggestions pour l'aider à trancher.

De régional à grande ligne

Le réseau premium fera ainsi "l'objet d'exigences qualitatives accrues", par exemple en ce qui concerne l'offre culinaire ou le matériel roulant. Et les trains ne s'arrêteront que dans les grands centres.

Le réseau de base desservira les différentes régions et les reliera aux grands et moyens centres urbains et aux aéroports nationaux, Zurich, Genève et Bâle-Mulhouse. Il assurera aussi le raccordement aux principaux axes européens, peut-on lire dans le document.

Concrètement, les villes comme Zurich, Berne, Genève, Bâle et Lausanne doivent être mieux reliées avec les grands centres urbains, comme Bienne, Lugano, Lucerne, St-Gall et Winterthour, puis aux moyens centres urbains, comme Coire, Fribourg, La-Chaux-de-Fonds, Neuchâtel, Schaffhouse, Sion, Thoune et Zoug.

Une des conséquence de cette redéfinition: les lignes Berne - Neuchâtel - La Chaux-de-Fonds et Coire - St-Gall - Wil passeront du trafic régional au trafic grande ligne. A l'inverse, la ligne La Chaux-de-Fonds - Sonceboz/Sombeval - Bienne sera attribuée au transport régional.

Pas d'entente

Mais rien n'est gravé dans le marbre, rassure l'OFT. C'est pour cette raison qu'il donne la parole aux cantons. "On examinera quels éléments de cette nouvelle stratégie pourront déjà être pris en compte" dans le renouvellement des concessions, ajoute-t-il.

Les entreprises ferroviaires privées BLS et SOB veulent exploiter certaines lignes grande distance. Mais les discussions avec les CFF ont échoué. Elles étaient en cours depuis l'automne 2016.

Les trois entreprises peuvent soumettre leurs demandes d'exploitation jusqu'à trois mois avant le changement d'horaire en décembre. CFF et BLS ont déjà annoncé vouloir déposer une demande. La SOB prendra une décision fin juin.

ATS

 Toute l'actu en bref