Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Des étudiants ont découvert mardi la maquette du projet lauréat du concours d'architecture.

KEYSTONE/LEO DUPERREX

(sda-ats)

Lumineux, flexible et fonctionnel: le nouveau bâtiment des sciences de la vie du campus lausannois sera réalisé par les bureaux Baukunst à Bruxelles et Bruther à Paris. Il accueillera des chercheurs de l'UNIL et des étudiants de l'EPFL pour des travaux pratiques.

Le projet "23071933" a remporté le concours d'architecture, parmi 23 dossiers. Avec ce bâtiment à coursives, les architectes ont choisi de disposer à l'extérieur les flux de circulation et de placer au centre le coeur de la recherche, créant un environnement propice à l'échange et à la stimulation, explique mardi le canton.

Le bâtiment fournira de nouveaux locaux pour l'enseignement et la recherche, une nécessité avérée au vu de la croissance des effectifs d'étudiants. Il améliorera les synergies entre les chercheurs en sciences de la vie, réunis désormais sur un même campus.

Le Département des neurosciences fondamentales de l'Université de Lausanne (UNIL) et ses 140 chercheurs quitteront le Bugnon, en ville, pour s'installer à Dorigny, dans le nouvel édifice qui prendra place en face d'Amphimax. Un nouveau hub de travaux pratiques verra le jour pour les étudiants de l'UNIL et de l'EPFL.

Les locaux abriteront aussi un centre d'imagerie cellulaire et le Département de microbiologie fondamentale, avec une centaine de chercheurs. Le budget global du bâtiment est devisé à 136 millions de francs. Le financement est assuré par l'Etat de Vaud (83 millions), l'EPFL (27,5 millions) et une subvention fédérale estimée à 25,5 millions de francs. Le chantier pourrait démarrer en 2019.

ATS