Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La production devrait commencer en 2018 avec une trentaine d'employés (archives).

KEYSTONE/AP The Post And Courier/BRAD NETTLES

(sda-ats)

Le groupe américain Boeing va ouvrir sa toute première usine en Europe à Sheffield, au nord du Royaume-Uni. Le constructeur d'avions y investira plus de 20 millions de livres (25 millions de francs).

La production devrait commencer en 2018 avec une trentaine d'employés. L'usine fabriquera des composants de haute technologie pour la nouvelle génération de Boeing 737, pour les 737 MAX et pour les 777. Elle s'inscrit dans un plan plus large de fabriquer directement des composants et systèmes aux Etats-Unis et au Royaume-Uni, pour améliorer l'efficacité de la production et baisser le coût sur la chaîne d'approvisionnement, a indiqué le groupe vendredi.

Malgré le Brexit

Cette annonce est symbolique, alors que le gouvernement britannique va négocier avec Bruxelles la sortie du pays de l'Union européenne. Chez le grand concurrent de Boeing, l'européen Airbus, un représentant a prévenu il y a un mois que ce dernier entrait dans une "phase dangereuse" face au Brexit, qui pourrait compliquer les échanges entre ses entités au Royaume-Uni et ailleurs en Europe.

Airbus emploie plus de 6000 personnes sur deux grands sites dans le pays: l'un à Filton près de Bristol, spécialisé dans des fonctions de design et d'ingénierie, et l'autre à Broughton, où sont assemblées les ailes des Airbus.

L'annonce de Boeing intervient aussi alors que le président américain Donald Trump veut pousser les multinationales américaines à produire davantage aux Etats-Unis. Il envisage par exemple de taxer davantage les pièces détachées et produits qu'elles importent de l'étranger.

ATS