Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le directeur général de Logitech, Bracken Darrell, estime que la stratégie du groupe fonctionne (archives).

KEYSTONE/ENNIO LEANZA

(sda-ats)

Le bénéfice net du fabricant vaudois de périphériques informatiques Logitech a bondi de près de 50% au troisième trimestre de son exercice décalé 2016-2017, clos à la fin décembre, à 97 millions de dollars. Le chiffre d'affaires a quant à lui crû de 7% à 667 millions.

Au niveau opérationnel, le résultat avant intérêts et impôts (EBIT) se monte à 96 millions de dollars (96 millions de francs), contre 69 millions sur la même période de l'exercice précédent, a indiqué dans un communiqué le groupe établi à Lausanne et Newark, en Californie.

"Nous avons réalisé à la fois le chiffre d'affaires le plus élevé et la marge brute non GAAP la plus haute des 35 ans d'histoire de Logitech. Notre stratégie fonctionne", s'est réjoui le directeur général du groupe américano-suisse, Bracken Darrell, cité dans le communiqué.

Dans la foulée, le fabricant de périphériques informatiques a relevé ses perspectives pour l'ensemble de l'exercice. Il table désormais sur une croissance des ventes au détail de 12 à 13% à taux de change constant, contre 8 à 10% jusque-là prévus, et sur un résultat d'exploitation non GAAP compris dans une fourchette de 225 à 230 millions de dollars, contre 195 à 205 millions auparavant estimés.

ATS