Toute l'actu en bref

Antonio Conte a été acquitté lundi par le tribunal de Crémone, rapportent les médias italiens.

Le sélectionneur de l'équipe d'Italie et futur entraîneur de Chelsea comparaissait dans le cadre du scandale de matches truqués du "Calcioscommesse".

Le procureur Roberto Di Martino avait requis six mois de prison avec sursis et une amende de 8000 euros contre Conte, qui était poursuivi pour "fraude sportive" pour ne pas avoir dénoncé en mai 2011 des faits de corruption lors d'un match de Sienne (Serie B), qu'il entraînait alors.

"Il y a quatre ans, avec la perquisition de mon domicile à cinq heures du matin, a débuté une période de cauchemar qui par moments m'a semblé ne jamais devoir finir. Ceux qui me sont proches et me connaissent savent combien j'ai souffert à la simple idée que l'on puisse accoler mon nom à la honte du Calcioscommesse. Aujourd'hui enfin, est mis un point final à cette affreuse histoire", a réagi Conte sur internet.

"Comme je l'ai toujours dit, y compris à ceux qui devaient me juger, je suis un homme de sport et je ne connais pas d'autre moyen d'arriver au succès que par le sacrifice et un engagement absolu", ajoute le sélectionneur italien, dont l'adjoint à l'époque des faits et en équipe d'Italie, Angelo Alessio, a lui aussi été acquitté.

sda-ats

 Toute l'actu en bref