Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Carlo Sommaruga estime que la gauche est en dessous de son potentiel au Grand Conseil et au gouvernement genevois (archives).

Keystone/LUKAS LEHMANN

(sda-ats)

Le conseiller national genevois, Carlo Sommaruga, brigue l'investiture socialiste à l'élection au Conseil d'Etat genevois. "Il y a une demande croissante de la population pour une autre politique", a-t-il annoncé mardi dans la Tribune de Genève et 24 Heures.

"J'ai une longue expérience associative, notamment syndicale et avec les locataires, qui me permet de bien saisir les souffrances sociales et les difficultés de la classe moyenne", a-t-il expliqué dans un entretien diffusé par les journaux lémaniques.

"Je veux situer ma candidature dans une dynamique de conquête, au-delà des questions de personnes", a ajouté le conseiller national. Soulignant les 20% de voix réalisés lors des élections législatives fédérales de 2016 et les 50% récoltés lors des votations sur le logement et sur la réforme de l'imposition des entreprises (RIE III), il a relevé que la gauche est en dessous de son potentiel au Grand Conseil et au gouvernement genevois.

Les élections cantonales genevoises auront lieu au printemps 2018. Selon les deux journaux, la présidente de la section genevoise du PS, Carole-Anne Kast, a déjà annoncé sa candidature à la candidature.

ATS