Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le derby britannique entre le Celtic Glasgow et Manchester City a tenu ses promesses. Cette affiche de la 2e journée du groupe C s'est conclue sur un nul 3-3 dans un Celtic Park en fusion.

Le Celtic Glasgow, humilié 7-0 à Barcelone voici deux semaines, a montré un visage plus séduisant devant son bruyant et fervent public. Les Ecossais ont mené trois fois contre Manchester City grâce à Dembelé (3e/46e) et un autogoal de Sterling (20e), mais les visiteurs ont rapidement pu répliquer par Fernandinho (12e), Sterling (28e) et Nolito (55e). Ils n'ont cependant pas pu aller chercher la victoire, malgré une domination parfois écrasante.

C'est donc le premier accroc pour Pep Guardiola depuis son arrivée sur le banc. Manchester City a ainsi manqué de signer un 11e succès consécutif toutes compétitions confondues, ce qui lui aurait permis d'égaler le record pour un club anglais, détenu depuis la saison 1960/61 par Tottenham.

Ironie de l'histoire, le prochain adversaire des Citizens sera justement les Spurs, dimanche à Londres dans le choc de la 7e journée de Premier League.

Le Barça a peiné

Dans l'autre match du groupe, Barcelone, orphelin de Messi, a dû s'employer à Mönchengladbach. Les Catalans ont gagné 2-1 après avoir été menés à la pause.

Les Allemands, avec Yann Sommer et Nico Elvedi, ont livré un bon match, avec un engagement de tous les instants et une grosse solidarité. Ils ont pris l'avantage par Thorgal Hazard (34e), mais le Barça a égalisé grâce à Arda Turan (65e).

Peu après, Sommer relâchait une volée de Suarez, et Piqué en profitait pour donner l'avantage aux visiteurs (74e), qui comptent six points en deux matches, contre zéro pour "Gladbach".

Bayern battu

Dans le groupe D, l'affiche était le remake de la demi-finale du printemps entre l'Atletico Madrid et le Bayern Munich. Et ce sont encore les Colchoneros qui ont eu le dernier mot, selon un scénario connu: domination parfois écrasante des Bavarois, mais un but pour les Espagnols, par Carrasco (35e).

Griezmann a manqué un penalty en fin de rencontre, sa frappe s'écrasant sur la barre du but défendu par Neuer. Carlo Ancelotti a ainsi subi sa première défaite depuis qu'il dirige le Bayern.

Naples en fête

Enfin, dans le groupe B, Naples compte le maximum de six points après son succès 4-2 dans le choc contre Benfica Lisbonne. Hamsik, Mertens (2) et Milik ont marqué pour des Italiens dominateurs, mais qui ont un peu relâché leurs efforts après le 4-0.

Besiktas Istanbul, avec Gökhan Inler dès la 77e, a été tenu en échec par Dynamo Kiev 1-1.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS