Toute l'actu en bref

Cinq syndicats de la branche du transport aérien en Allemagne, en Autriche et en Suisse unissent leurs forces. En vue de leurs discussions avec la compagnie Lufthansa, laquelle contrôle notamment Austrian Airlines et Swiss, ils ont fondé l'alliance DACH.

Cette union est devenue nécessaire alors que la direction du groupe de transport aérien allemand agit depuis quelque temps déjà selon le principe de "diviser pour mieux régner", indiquent vendredi les syndicats fondateurs de DACH, à savoir les allemands Cockpit et UFO, l'autrichien vida ainsi que les suisses Aeropers et Kapers. Dans ce contexte, les salariés doivent désormais tirer la même corde.

Unis pour lutter contre les bas salaires et la sous-enchère salariale, les cinq représentants du personnel du groupe Lufthansa veulent également promouvoir une bonne formation, des services de qualité et la sécurité pour les passagers ainsi que les employés des compagnies aériennes.

Au sein d'une entreprise telle que le groupe Lufthansa et toutes ses filiales, les standards en matière sociale ne doivent pas se limiter aux frontières d'un pays et de l'Union européenne (UE).

A l'avenir, DACH entend par exemple développer une stratégie commune et constituer des équipes de négociations multinationales, dans le cadre des activités liées au partenariat social. "Nous voulons nous impliquer de manière active, avant que les dirigeants et les cabinets de conseils ne créent de nouvelles structures, responsabilités et unités d'affaires et nous placent devant le fait accompli", explique Henning Hoffmann, le directeur d'Aeropoers, cité dans le communiqué.

sda-ats

 Toute l'actu en bref