Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Lara Gut a été fauchée en plein vol dimanche à Cortina d'Ampezzo. La Tessinoise a chuté en super-G, alors qu'elle survolait une course finalement remportée par la Slovène Ilka Stuhec.

Lara Gut était en train d'écraser ce super-G dominical lorsqu'elle a accroché une porte à une vingtaine de secondes de l'arrivée. Stoppée en pleine vitesse, elle est partie en rotation avant de chuter. Elle a toutefois pu se relever rapidement et gagner l'aire d'arrivée, où elle s'est effondrée dans la neige.

Alors qu'une blessure était à craindre, les premières informations se sont toutefois avérées rassurantes. La Tessinoise ne souffre "que" de contusions au bras droit et à la cuisse. La skieuse de Comano, qui a vite regagné son hôtel pour se faire traiter par son ostéopathe, a elle-même rassuré ses supporters sur Twitter, où elle a écrit: "Je suis presque OK".

Si le pire a été évité, cela n'enlèvera rien la frustration de Lara Gut. Car ce super-G, elle aurait dû le gagner. Au sommet de son art sur la piste italienne, où elle avait triomphé la veille en descente, elle comptait 78 centièmes d'avance au dernier temps intermédiaire sur la future gagnante Ilka Stuhec. Autant dire que sans cet accident, Lara Gut aurait facilement raflé la mise dimanche.

Pour la première fois battue cet hiver en super-G - elle avait gagné les trois premières courses au programme -, Lara Gut a aussi manqué une belle occasion de revenir au classement général sur Mikaela Shiffrin. Une Américaine qui, à la surprise générale, s'est surpassée dimanche en se classant au 4e rang, de loin son meilleur résultat dans une discipline de vitesse.

Corollaire, Mikaela Shiffrin compte désormais 80 points de marge sur Lara Gut avant le slalom parallèle de mardi à Stockholm, où l'Américaine devrait logiquement augmenter son avance.

En l'absence de leur leader, les autres Suissesses n'ont rien montré dimanche à Cortina, comme cela avait déjà été le cas samedi en descente. Aucune représentante helvétique ne figure ainsi dans le top 15.

Tout devant, Ilka Stuhec a fêté sa première victoire en super-G, sa cinquième de la saison après trois succès en descente et un autre en combiné. La Slovène, partie avec le dossard no 1, n'a vraiment tremblé que lors du passage de Lara Gut, de Mikaela Shiffin et de l'Italienne Sofia Goggia. Cette dernière n'a toutefois pas pu prendre la tête, échouant à 31 centièmes de sa première victoire en Coupe du monde après laquelle elle court depuis le début de l'hiver (5x 2e, 4x 3e).

Le podium a été complété par la revenante Anna Veith (ex Fenninger). Revenue fin décembre à la compétition après une grave blessure au genou, l'Autrichienne a signé un retour remarqué aux avant-postes, une semaine avant les championnats du monde de St-Moritz.

ATS