Début de saison d'hiver difficile en Valais


 Toute l'actu en bref

La fréquentation a été faible en ce début de saison (archives).

KEYSTONE/ANDREE-NOELLE POT

(sda-ats)

Un cruel manque de neige a marqué le début de la saison d'hiver 2016/2017. Les remontées mécaniques du Valais déplorent globalement une "très faible" fréquentation. Le tableau est contrasté d'une station à l'autre.

Entre le 1er novembre et le 15 janvier dernier, la fréquentation est en hausse de 5% par rapport à l'an dernier. Une amélioration qu'il s'agit toutefois de relativiser tant la saison 2015/2016 avait été difficile durant la même période, avec un recul de la fréquentation de 12,5%, a indiqué jeudi devant la presse Arthur Clivaz, président des Remontées mécaniques valaisannes (RMV).

En comparaison avec la moyenne des résultats obtenus depuis 2013, l'affluence est en recul de près de 6% cette saison. Le faible enneigement explique ce résultat, mais pas entièrement. "La force du franc reste notre principal handicap", a précisé Arthur Clivaz.

"La situation entre les stations n'est pas homogène. Certaines sociétés ont pu ouvrir l'entier ou une partie de leur domaine skiable, d'autres ont été contraintes à le garder fermé", a poursuivi le président des RMV. La présence ou non d'un système d'enneigement et le degré d'ensoleillement du domaine ont joué un rôle décisif.

Sur la table du Grand Conseil

Les RMV espèrent beaucoup d'un projet de loi sur l'encouragement des remontées mécaniques. Il sera soumis au Grand Conseil en février prochain, après un report dû notamment à l'état des finances cantonales.

Cette loi doit soutenir les sociétés de remontées mécaniques qui sont "le moteur du tourisme" et "cumulent plusieurs exercices difficiles". Elle consiste notamment en des aides à fonds perdus à hauteur de près de 160 millions de francs sur dix ans, ainsi qu'en des prêts et des cautions. "Ceci garantirait des investissements dans notre canton de plus de 700 millions de francs", a estimé Berno Stoffel, vice-président des RMV.

L'idée d'une promotion économique pour les sociétés de remontées mécaniques valaisannes remonte à 2011. A la suite d'une motion acceptée par le Grand Conseil en 2013, une commission extraparlementaire nommée par le Conseil d'Etat a élaboré le projet de loi. En 2015, ce dernier "a recueilli un fort soutien en consultation", rappelle le président des RMV.

ATS

 Toute l'actu en bref