Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Malgré le froid et la neige, des cigognes passent tout l'hiver à Bâle. On peut notamment les voir dans le parc "Schützenmatt", non loin du zoo.

KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS

(sda-ats)

Toutes les cigognes ne volent pas vers l'Espagne ou l'Afrique pour échapper à l'hiver. Une douzaine d'entre elles restent à Bâle malgré la neige et le froid. On peut les voir tous les jours dans le parc "Schützenmatt".

Pour les habitants du quartier, les cigognes dans le parc font partie du paysage hivernal. On les voit surtout le matin qui piquent le sol avec leur long bec à la recherche de nourriture.

Certaines personnes viennent même les nourrir, ce que la Station ornithologique de Sempach (LU) déconseille. Les cigognes se débrouillent très bien toutes seules et ne doivent pas devenir dépendantes des hommes pour subvenir à leurs besoins. Elles se nourrissent principalement de souris, de vers et de grenouilles.

Comportement inhabituel

La Station ornithologique pense avoir une explication au fait que ce groupe de cigognes séjourne à Bâle pendant l'hiver. Dans les années 1950, un projet de réintroduction a été mené dans la région. Quelques cigognes sont restées toute l'année près de l'endroit où elles avaient été relâchées au lieu de partir vers l'Espagne ou l'Afrique en hiver. Certaines cigognes d'aujourd'hui auraient repris ce comportement inhabituel.

La présence du zoo à Bâle peut aussi expliquer que des cigognes restent dans la cité rhénane. Régulièrement au printemps, des cigognes y naissent et s'habituent à vivre au milieu des visiteurs. Pendant longtemps, le zoo a nourri ces grands oiseaux en hiver, ce qu'il ne fait plus actuellement. Il est fort possible que certaines cigognes soient alors allées s'installer dans le parc "Schützenmatt" qui n'est qu'à 500 mètres du zoo.

Il y a quelques années, un premier couple de cigognes a été aperçu en été dans le parc. Les deux oiseaux ont trouvé de la nourriture en suffisance et sont revenus. Ils ont ensuite été imités par d'autres cigognes de la région, explique Bruno Gardelli, employé du zoo et membre de la société Cigogne Suisse.

Coup de bec

Les cigognes vivent dans le parc au milieu des gens et des chiens. On les voit parfois à quelques mètres du trottoir et de la ligne de tram. Elles tiennent les chiens à distance avec un coup de bec ou s'envolent si le canidé est trop agressif.

Les enfants n'ont rien à craindre, explique Bruno Gardelli. La plupart du temps, les cigognes s'éloignent lorsqu'on tente de s'approcher d'elles.

Avec la hausse des températures attendue ces prochains jours et la fonte de la neige, elles seront moins souvent présentes dans le parc, car elles pourront trouver à nouveau ailleurs de la nourriture en suffisance. Durant l'été 2015, la Station ornithologique a recensé 400 couples de cigognes en Suisse.

ATS