Des civils commencent à fuir les faubourgs de Mossoul-Ouest


 Toute l'actu en bref

De violents bombardements sur deux villages proches de l'aéroport de Mossoul incitent la population à fuir.

KEYSTONE/AP/KHALID MOHAMMED

(sda-ats)

Plusieurs centaines de personnes ont fui les faubourgs de la partie ouest de Mossoul mercredi, rapporte un journaliste. Il a signalé les premiers déplacements de population dans cette partie de la ville depuis le début de l'offensive des troupes progouvernementales.

Environ deux cents femmes et enfants ont été transportés en autocars par la police fédérale irakienne vers la ville d'Hammam al-Alil, située à une vingtaine de kilomètres au sud de Mossoul, où des camps de réfugiés ont été installés.

Ces civils ont indiqué qu'ils fuyaient les violents bombardements sur deux villages proches de l'aéroport de Mossoul. Les forces irakiennes veulent s'en emparer pour en faire une base d'appui à leur future avancée dans l'agglomération.

La police fédérale et les unités d'élite du ministère de l'Intérieur ont progressé rapidement vers Mossoul-Ouest à partir des territoires désertiques et vallonnés au sud de la ville depuis la reprise des combats dimanche.

Pour l'instant, les zones reprises demeurent peu peuplées. Mais les combats devraient devenir plus violents à mesure de leur progression dans un tissu urbain plus dense, abritant environ 750'000 personnes.

Les Nations unies estiment que 400'000 civils pourraient être déplacés par cette offensive, au moment où se font sentir les pénuries alimentaires et de carburant.

ATS

 Toute l'actu en bref