Toute l'actu en bref

Mercredi matin, nombre de cyclo-touristes ont grimpé le col de la Forclaz pour assister à l'étape du jour du Tour de France, longeant les nombreux camping-cars de supporteurs installés pour certains depuis dimanche soir.

KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

(sda-ats)

Des milliers de spectateurs ont envahi les derniers kilomètres de l'étape du jour du Tour de France. La route de la Forclaz est fermée depuis 13h00 mais un accès à Finhaut (VS) reste possible.

Depuis plusieurs jours, les adeptes de la petite reine et fans du Tour de France ont commencé à se placer stratégiquement pour voir passer la caravane et le peloton. La montée de la Forclaz était déjà envahie de camping-cars mardi en fin de journée. Mais les premiers avaient trouvé leur emplacement dès dimanche soir.

Mercredi, les cyclo-touristes ont pris le relais. Ils étaient des milliers à se lancer dans la montée du col. Et les voitures n'ont pu que rouler au pas pour rejoindre le sommet ou Finhaut, témoigne le porte-parole de la police Jean-Marie Bornet.

Le matin déjà, de nombreux cyclistes amateurs ont grimpé sur leur deux-roues d'un peu partout dans le Valais central. Pour la plupart, il s'agit de profiter d'une belle journée et d'une belle sortie à vélo.

100'000 spectateurs attendus

Mais l'ambiance est excellente. Aucune altercation, aucun incident à signaler. Tout se passe dans la bonne humeur. Pour parquer tous les véhicules, le transit entre Martigny (VS) et la France a été fermé à la frontière de Châtelard (VS) mercredi dès 06h30. Pour autant, l'accès à Finhaut n'est pas totalement impossible. Une voie reste ouverte via Salvan, les Marécottes, le Trétien, a précisé M. Bornet.

Les organisateurs de l'étape attendent 100'000 spectateurs au bord de la route entre Martigny et le barrage d'Emosson, où sera jugée l'arrivée de l'étape du jour. Ils sont nombreux à prévoir une belle empoignade dans la montée du col de la Forclaz puis dans celle vers Emosson.

Le patron du Tour de France Christian Prudhomme juge cette étape comme la plus difficile du tour. Toutes les conditions semblent réunies pour assister à une belle course. Et la présence de deux coureurs Valaisans dans le peloton fait vibrer les supporteurs locaux.

Au revoir Berne

Plus tôt dans la journée, la caravane du Tour a quitté Berne. Comme lors de l'arrivée de l'étape précédente lundi à Berne, des milliers de spectateurs étaient attendus au départ, prévu à midi. Les cyclistes ont pu se reposer mardi. Ils ont partagé quantité de photos de la région sur les réseaux sociaux. Certaines équipes se sont baladées, d'autres ont profité de la fraîcheur de l'Aar.

sda-ats

 Toute l'actu en bref