Toute l'actu en bref

L'enquête fait suite à une plainte déposée par huit alpinistes en Inde, dont celui en photo, contre les deux policiers. Ils estiment que ce type d'arnaque minimise les efforts des vrais grimpeurs de l'Everest.

Keystone/AP/BIKAS DAS

(sda-ats)

Un couple de policiers indiens a bien falsifié des photos pour prouver son ascension de l'Everest, ont indiqué mercredi les autorités du Népal. Elles avaient dans un premier temps jugé l'ascension valide.

Les deux policiers avaient affirmé avoir atteint le sommet de l'Everest (8848 mètres) le 23 mai. Mais leur déclaration a été mise en doute par d'autres alpinistes qui les accusent d'avoir falsifié leurs photos au sommet.

Le département du tourisme avait dans un premier temps certifié l'ascension du couple sur la base d'échanges avec les organisateurs de leur expédition et avec des responsables du gouvernement stationnés au camp de base de l'Everest. Mais le Népal a ouvert une enquête par la suite, des alpinistes déposant plainte contre eux en raison d'incohérences sur ces photos.

"L'agence organisatrice de l'expédition a confirmé que les photos présentées au département du tourisme avaient été modifiées par le couple indien afin d'obtenir le certificat", a dit un responsable du tourisme népalais Gyanendra Kumar Shrestha. "L'enquête se poursuit et le comité d'enquête rendra bientôt son rapport et préconisera des sanctions pour ceux qui ont participé à la fraude", a-t-il ajouté.

Mentir sur son ascension de l'Everest n'est pas considéré comme un délit. L'enquête fait suite à une plainte déposée par huit alpinistes en Inde contre les deux policiers. Ils estiment que ce type d'arnaque minimise les efforts des vrais grimpeurs.

sda-ats

 Toute l'actu en bref