Toute l'actu en bref

Novak Djokovic et Serena Williams ne sont pas encore au top à l'heure d'attaquer dès lundi l'US Open. Les no 1 mondiaux se remettent gentiment de blessures, respectivement au poignet et à l'épaule.

"Je ne suis pas encore à 100%, mais je m'en rapproche", a reconnu Novak Djokovic, vendredi soir à New York après le tirage au sort du tableau. "J'espère que lundi, lorsque le tournoi débutera, je serai à 100% et que je pourrai frapper correctement mes revers", a noté le Serbe, dont les douleurs au poignet gauche sont apparues quelques jours avant les JO de Rio, où il avait perdu d'entrée contre Juan Martin Del Potro.

"Ce qu'il me faudrait, c'est du temps. Mais comme l'US Open est sur le point de débuter, je n'en ai pas. A moi de m'arranger et d'improviser pour me préparer au mieux", a relevé le double vainqueur de l'épreuve (2011 et 2015).

De son côté, Serena Williams a été victime d'une inflammation à l'épaule droite juste après son titre à Wimbledon, début juillet. Diminuée à Rio - défaite au 3e tour en simple -, mais aussi contrainte de renoncer aux tournois de Montréal et Cincinnati, l'Américaine a confié vendredi qu'elle commençait seulement à aller mieux. "Reste à espérer que cela continue de s'améliorer de jour en jour", a-t-elle dit.

La championne aux 22 titres en Grand Chelem s'est toutefois montrée prudente pour cet US Open. "Ces derniers temps, je n'ai quasiment pas joué et je me suis très peu entraînée", a prévenu celle qui pourrait perdre sa place de no 1 mondiale à New York, sachant qu'Angelique Kerber la talonne au classement WTA.

Parmi les autres éclopés du circuit, Rafael Nadal, longtemps blessé cette saison au poignet gauche, a aussi reconnu qu'il n'était pas encore à 100%. "Je peux frapper la balle sans douleur, mais j'ai encore besoin de temps pour retrouver davantage d'assurance avec mon poignet", a expliqué l'Espagnol.

Bonne nouvelle, en revanche, concernant Stan Wawrinka. Le Vaudois a affirmé vendredi soir qu'il ne ressentait plus de douleurs au dos, celles qui l'avaient obligé à renoncer au tournoi olympique de Rio.

sda-ats

 Toute l'actu en bref