Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un participant fait une pause mercredi lors de la dernière journée du carnaval de Bâle.

KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS

(sda-ats)

Le carnaval de Bâle a pris fin jeudi au petit matin après trois jours et trois nuits de fête. La police a eu peu à faire. Les services de nettoyage ont quant à eux ramassé environ 420 tonnes de confettis mouillés et de déchets.

Avec la pluie très présente pendant trois jours, les confettis ont pris du poids, a indiqué jeudi le Département des travaux publics de Bâle-Ville. Les 250 personnes et 120 machines chargées du nettoyage ont récupéré au total près de 420 tonnes de déchets en tous genres contre 250 tonnes seulement en 2016.

Tout comme l'année passée, la police a eu peu de travail pendant cette édition. Elle est intervenue pour une douzaine de bagarres, a indiqué le Département de la sécurité.

Quatre masques et trois tambours volés

On signale tout de même quatre masques et trois tambours volés (sept masques et trois piccolos en 2016). Sept autres vols ont donné lieu à des plaintes. Les policiers ont aussi dû s'occuper de 25 enfants ayant perdu leurs parents (18).

Une seule personne (quatre en 2016) a dû passer la nuit au poste pour cuver. Les services sanitaires sont quant à eux intervenus 57 fois (46), la plupart du temps à cause d'une trop forte consommation d'alcool. La police a aussi dû déplacer huit voitures (12) et 246 vélos (231) qui gênaient le bon déroulement des festivités.

ATS