Toute l'actu en bref

Les athlètes russes seront privés des JO de Rio, a confirmé le ministère russe des Sports après la décision de l'IAAF de maintenir la suspension de la Fédération russe.

Celle-ci est au centre d'un vaste scandale de dopage depuis plusieurs mois.

La Russie, par son ministre des Sports Vitali Moutko, a déjà prévenu qu'elle réagirait.

"Les résultats du vote des membres du conseil de la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) ont créé une situation sans précédent: les athlètes russes ne pourront pas participer aux XXXIe jeux Olympiques 2016 à Rio", a indiqué le ministère dans un communiqué, se disant "très déçu" par cette décision de la Fédération internationale.

Avec cette décision, c'est un géant de l'athlétisme, la deuxième nation de ce sport aux JO de Londres 2012, qui sera donc absente sur le tartan du stade olympique de Rio en août.

"Je peux le confirmer, la suspension est maintenue", avait déclaré plus tôt le secrétaire général de la Fédération russe (ARAF), Mikhail Boutov, en révélant la décision de l'IAAF qui réunissait ce vendredi son Conseil à Vienne pour décider du sort des athlètes russes interdits depuis des mois de compétitions internationales.

M. Moutko, a indiqué que cette décision de l'IAAF était "attendue". "Nous allons réagir", a-t-il aussitôt ajouté à TASS.

La double championne olympique de saut à la perche Yelena Isinbayeva, qui espérait finir sa carrière en beauté à Rio, a d'ores et déjà annoncé qu'elle porterait plainte devant les tribunaux, devant "une cour des droits de l'Homme", sans autre précision.

L'ARAF a été suspendue dès novembre par l'IAAF, après un rapport de l'Agence mondiale antidopage accusant la Russie d'avoir organisé un vaste système de dopage dont de nombreux athlètes russes auraient bénéficié.

Le président russe Vladimir Poutine a balayé vendredi ces accusations, martelant que la Russie ne disposait pas de programme "de dopage organisé par l'Etat".

Aux derniers Jeux (à Londres en 2012), la Russie avait obtenu quatorze médailles dont six en or en athlétisme C'était le deuxième meilleur bilan derrière les Etats-Unis. Les Russes, en particulier chez les femmes, terminent régulièrement tout en haut du tableau des médailles.

sda-ats

 Toute l'actu en bref