Doris Leuthard prône la solidarité et l'entente mutuelle


 Toute l'actu en bref

La Suisse doit soigner ses atouts comme l'innovation ou la compétitivité économique, a déclaré la nouvelle présidente de la Confédération Doris Leuthard.

KEYSTONE/PETER KLAUNZER

(sda-ats)

La Suisse a de solides atouts à faire valoir dans le contexte mondial incertain. Mais son succès repose d'abord sur sa cohésion, a rappelé la nouvelle présidente de la Confédération Doris Leuthard dans ses voeux de Nouvel An.

De nombreux pays sont frappés par la guerre, l'endettement, des échéances électorales incertaines ou des velléités de protectionnisme. "Nous ne savons pas ce que l'avenir nous réserve", a déclaré Doris Leuthard. Le Conseil fédéral n'a pas non plus de réponse toute faite à ces évolutions.

Dans ce contexte troublé, la Suisse doit miser plus que jamais sur ses atouts. Et de citer sa capacité d'innovation bien que la concurrence soit toujours plus rude, la croissance économique qui ne doit pas abandonner les personnes en quête d'emploi et surtout la solidarité mise à l'épreuve dans de nombreux domaines.

"Il nous faut plus que jamais être solidaires", selon la ministre pour qui cette valeur est garante de stabilité et de succès pour la Suisse. Qu'il s'agisse de langues, de culture ou des différences ville-campagne, il importe de concilier les intérêts divergents, a-t-elle poursuivi.

Chercher des compromis

Le Conseil fédéral s'efforcera de rechercher des compromis: "Cela implique que nous nous écoutions et que nous tentions de nous comprendre les uns les autres. Ce n'est pas facile", a reconnu la conseillère fédérale. Pour ce faire, il faut faire preuve de patience, persévérance et de confiance.

"Je tiens à remercier toutes celles et ceux qui jour après jour contribuent à la cohésion de notre société, à l'entente mutuelle, au progrès et à l'ouverture", a conclu optimiste l'Argovienne.

ATS

 Toute l'actu en bref