Double initiative populaire lémanique en préparation


 Toute l'actu en bref

Le conseiller d'Etat genevois Mauro Poggia (à gauche) et son collègue vaudois Pierre-Yves Maillard fustigent de longue date le système de l'assurance maladie en Suisse (archives).

KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

(sda-ats)

Deux initiatives vont être lancées dans le domaine de l'assurance maladie. Ces textes, visant notamment à interdire aux parlementaires fédéraux de siéger chez les assureurs, émanent des conseillers d'Etat Pierre-Yves Maillard (PS/VD) et Mauro Poggia (MCG/GE).

Tous deux pourfendeurs de longue date du système, les deux hommes pilotent le groupe de travail. Interrogé samedi dans l'émission "Forum" de la RTS, Maura Poggia a indiqué que les initiatives seront déposées avant la fin du mois à la Chancellerie fédérale.

Il s'agit de "reprendre la main et redonner le pouvoir à ceux qui paient", a ajouté le conseiller d'Etat, relevant qu'il y a "peu à espérer" venant de Berne dans cette optique.

Le premier texte entend limiter l'influence des lobbies du secteur de la santé sur les parlementaires fédéraux, en leur interdisant de siéger au sein des organes dirigeants des caisses maladie.

Le second s'inspire du projet mis en consultation début 2016 par la Fédération romande des consommateurs (FRC), qui souhaitait permettre aux cantons de s'organiser sur le modèle des caisses de compensation. Pierre-Yves Maillard avait déjà dit tout le bien qu'il en pensait.

Cette solution consisterait à permettre aux cantons de créer des institutions cantonales ou régionales, chargées de fixer et d'encaisser les primes. La FRC avait gelé son projet faute de soutien outre-Sarine notamment. Mais comme l'observe M. Poggia, "le sujet commence à devenir brûlant aussi en Suisse alémanique".

ATS

 Toute l'actu en bref