Toute l'actu en bref

Après 27 ans, un jury a conclu mardi que les décès de 96 supporters morts écrasés lors d'une bousculade dans le stade de Hillsborough à Sheffield n'étaient pas accidentels et a mis en cause la police.

Les jurés, réunis à Warrington, ont également exonéré les fans de Liverpool, qui rencontrait Nottingham Forest en demi-finale de la Coupe d'Angleterre.

Le jurés ont pointé du doigt la construction du stade et le fait qu'il ait été certifié conforme. Dès l'annonce de la décision, les familles des victimes ont explosé de joie et d'émotion, entre pleurs, rires et chants. Plusieurs femmes brandissaient de grands portraits de jeunes victimes à la sortie du tribunal. Se tenant par la main, les proches ont entonné "You'll never walk alone", le chant des fans de Liverpool. D'autres agitaient des banderoles proclamant "Justice pour les 96".

Le Premier ministre conservateur David Cameron a promptement salué dans un tweet une "justice attendue depuis trop longtemps". Déjà en 2012, il avait présenté des excuses publiques pour l'invraisemblable suite d'atermoiements qui ont entouré les enquêtes autour du drame. "Justice, enfin #JFT96", a également tweeté l'ancien capitaine des Reds Jamie Carragher.

Les jurés se sont montrés accablants pour la police et les officiers chargés de la sécurité du stade, estimant qu'il y avait eu des manquements dans l'organisation, et dénonçant en particulier une erreur dans la prise de décision, la fatidique ouverture d'une porte du stade qui avait entraîné la bousculade meurtrière.

Le 15 avril 1989, au cours de la demi-finale de la Coupe d'Angleterre entre Liverpool et Nottingham Forest, un mouvement de foule avait entraîné la mort de 94 personnes, compressées contre les grilles aux abords du terrain. Deux autres étaient décédées par la suite.

Alors que les supporters de Liverpool se pressaient devant les tourniquets, le coup d'envoi approchant, la sécurité avait fait ouvrir une porte conduisant à l'aile qui leur était réservée, pour alléger la pression. Mais les fans s'étaient rués sur une tribune déjà surpeuplée.

sda-ats

 Toute l'actu en bref