Toute l'actu en bref

Jamais autant de moyens n'avaient été mis à disposition d'une enquête en Argovie (archives).

Keystone/WALTER BIERI

(sda-ats)

Il y a apparemment du nouveau dans l'enquête sur le quadruple meurtre de Rupperswil (AG), perpétré le 21 décembre dernier. Le Ministère public argovien et la police cantonale ont agendé une conférence de presse pour l'après-midi.

Jusqu'ici, l'enquête semblait piétiner. Lors d'une première conférence de presse en février, les autorités n'avaient pas pu faire part d'avancées. Une récompense de 100'000 francs avait été proposée pour des informations permettant d'arrêter les criminels.

Par ailleurs, d'importants moyens ont été mis à disposition de l'enquête. Jamais une affaire n'avait réuni autant de collaborateurs en Argovie. Quelque 40 enquêteurs travaillent jour et nuit, sept jours sur sept pour la résoudre. Des spécialistes de Suisse et de l'étranger les épaulent.

Le quadruple meurtre de Rupperswil est un des crimes les plus graves commis en Argovie ces dernières décennies. Des inconnus ont attaché puis poignardé une femme de 48 ans, ses deux fils de 13 et 19 ans et la petite amie de l'aîné, 21 ans, au domicile familial. Ils ont ensuite mis le feu à la maison mitoyenne dans le but de détruire leurs traces.

sda-ats

 Toute l'actu en bref