Du soutien pour le projet de télécabines urbaines genevoises


 Toute l'actu en bref

De grandes villes, à l'instar de Medellin en Colombie, sont desservies par des télécabines urbaines.

Keystone/EPA/EDGAR DOMINGUEZ

(sda-ats)

L'idée d'une télécabine urbaine fait son chemin à Genève. Le Grand Conseil a accepté vendredi une motion des Verts qui demande au Conseil d'Etat d'étudier la faisabilité d'un réseau de transport par câble.

Le Département des transports (DETA) examine déjà différents projets de télécabines depuis février 2014, a précisé son chef Luc Barthassat qui se réjouit du soutien apporté par cette motion. Il espère revenir "très vite" avec les résultats de ces études devant le Grand Conseil. La motion qui encourage l'exécutif dans ses démarches a été acceptée par 65 voix contre 4.

Le tracé retenu relie le quartier des Cherpines de Plan-les-Ouates à l'aéroport en passant par Loëx et éventuellemet par Le Lignon. La ligne pourrait avoir une capacité de 4500 à 5000 personnes transportées par heure et par sens pour des coûts de construction inférieures à ceux d'un tram. Les coûts d'exploitation sont aussi moindres.

Au début, l'idée d'un transport par câble à Genève avait fait sourire, a rappelé le Vert François Lefort, premier signataire de cette motion. Mais depuis, il y a un véritable engouement de la population pour ces projets qui se développent en Suisse et à l'étranger, a relevé le député.

De bonnes connexions

Pour les socialistes, ce moyen de transport qui peut atteindre une vitesse commerciale de 20 km/h est avantageux, car il nécessite peu d'infrastructures. Il faut toutefois prévoir des connexions optimales avec les autres lignes de transports publics, selon le socialiste Thomas Wenger.

A droite, l'enthousiasme était aussi de mise. L'UDC envisage un partenariat public-privé pour ce moyen de mobilité douce auquel "il faut donner une chance". Pour le PDC, il est aussi temps d'"aller de l'avant". Le PLR et le MCG ont également apporté leur soutien à cette motion.

Des projets en Suisse

Les téléphériques urbains ont la cote surtout dans les très grandes villes, comme Medellin, Caracas, Rio, Londres ou encore New York. En Suisse, plusieurs projets sont sur les rails, notamment à Sion, Fribourg et Morges.

ATS

 Toute l'actu en bref