EPFZ: le plancton est capable de s'adapter


 Toute l'actu en bref

Le phytoplancton est capable d'adaptation, notamment en se séparant en deux groupes en présence de turbulences.

EPFZ

(sda-ats)

Le plancton ne se laisse pas simplement flotter au gré des courants marins. Il est capable de réagir et de s'adapter en cas de turbulence. Ce sont les conclusions d'un groupe de chercheurs de l'EPFZ publiées dans la revue "Nature".

Tandis qu'il évolue plutôt en surface le jour, pour bénéficier de la photosynthèse, le plancton regagne les profondeurs durant la nuit. C'est entre 10 et 20 mètres sous la surface qu'il passe les heures nocturnes, pour profiter d'un meilleur apport de nutriments.

Les turbulences peuvent sérieusement menacer ces micro-organismes et notamment les mouvements aquatiques les plus infimes. Elles sont même susceptibles d'entraîner leur perte dans le pire des cas, indique l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ) dans un communiqué mercredi.

Mécanismes d'adaptation

Certains individus du groupe des phytoplanctons ont toutefois développé des mécanismes d'adaptation pour résister au phénomène. Ce sont trois chercheurs de l'EPFZ qui sont parvenus à le démontrer, en examinant en laboratoire le comportement natatoire de l'algue Heterosigma akashiwo.

Cette algue est capable d'adapter sa forme et son comportement, relatent les chercheurs. Ils souhaitent maintenant poursuivre leurs observations en situation réelle, pour mieux comprendre ces organismes.

Compte tenu des changements climatiques, qui risquent de modifier l'intensité des turbulences de diverses manières selon les régions océaniques, il est impératif de comprendre comment réagissent ces organismes, souligne l'EPFZ. Car les planctons sont à la base de toute la chaîne alimentaire.

ATS

 Toute l'actu en bref