Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

C'est la deuxième fois cette année que le Fuego entre en éruption (archives).

KEYSTONE/EPA EFE/ESTEBAN BIBA

(sda-ats)

Le volcan Fuego, à proximité de la ville de Guatemala, est entré samedi en éruption, projetant des flux de lave et des colonnes de cendres qui ont touché des communes voisines. La capitale pourrait être atteinte, a alerté la protection civile.

"En raison du vent du sud, il pourrait y avoir de fines particules jusqu'au sud de la capitale" a indiqué le porte-parole de la Coordination nationale de lutte contre les catastrophes naturelles (Conred), David de Leon.

C'est la deuxième fois cette année que le Fuego, d'une hauteur de 3763 mètres et situé à quelque 35 kilomètres au sud de la capitale guatémaltèque, entre en éruption.

Selon le porte-parole, le Fuego pourrait toucher les municipalités de Villa Nueva et Amatitlan, voisines du sud de la capitale.

"On a observé des explosions modérées et fortes qui ont généré des colonnes de cendres jusqu'à 5000 mètres au dessus du niveau de la mer. On a constaté des retombées de cendre à San Vicente Pacaya et Escuintla et probablement aussi au sud de la ville de Guatemala", a-t-il précisé.

Les colonnes de cendres ont déjà touché au moins cinq communautés proches du volcan, selon un bulletin de l'Institut de volcanologie. "Il se pourrait, selon les variations du vent, qu'elles parviennent jusqu'à la ville de Guatemala dans les prochaines heures", indique encore le bulletin.

Avant l'éruption, l'institut a recommandé à la Direction générale de l'Aviation civile de veiller à ce que les zones proches du volcan ne soient pas survolées.

Outre le Fuego, deux autres volcans sont actifs au Guatemala, Santiaguito (ouest) et le Pacaya (sud), qui se trouve à 30 km de la capitale.

ATS