Eternel Ivo Karlovic


 Toute l'actu en bref

On l'avait laissé inconsolable à Zagreb après avoir perdu le simple décisif de la finale de la Coupe Davis contre l'Argentine. On le retrouve triomphant à Melbourne. Oui, Ivo Karlovic est éternel.

A 37 ans, le bombardier de Split a sans doute signé le plus bel exploit de sa carrière. Il est resté 5h14' sur le court pour armer un total de 75 aces et s'imposer 22-20 dans la cinquième manche face à... l'Argentin Horacio Zeballos (ATP 68) qui menait pourtant deux sets à rien.

Il a conclu sur sa deuxième balle de match avec un lob merveilleux que son adversaire n'a pas pu ramener. Long de 84 jeux, ce match fut le deuxième le plus prolifique de l'histoire du tournoi au nombre de jeux après le duel entre Dennis Ralston et John Newcombe en 1970 (93 jeux). La question est de savoir si le Croate aura récupéré pour son deuxième tour qui l'opposera jeudi à l'Australien Andrew Whittington (ATP 194).

Ce bras de fer sur le court no 19 a presque éclipsé le choc du premier tour qui opposait le tenant du titre Novak Djokovic à Fernando Verdasco (ATP 40), contre lequel il avait écarté cinq balles de match il y a dix jours à Doha. Malgré quelques fulgurances, le Madrilène n'a pas réussi à faire aussi bien qu'au Qatar ou que l'an dernier sur ce même court, théâtre de son succès au premier tour devant Rafael Nadal. Novak Djokovic a su exploiter les largesses de son adversaire pour s'imposer en trois sets, 6-1 7-6 6-2. Son prochain adversaire sera l'Ouzbek Denis Istomin (ATP 117).

A noter que le deuxième tour de ce bas du tableau offrira un beau duel entre deux joueurs au caractère très fort, Fabio Fognini (ATP 47) et Benoît Paire (ATP 48). Les deux hommes s'apprécient en dehors du terrain. Entre fous, ils vont peut-être bien s'amuser sur le court.

ATS

 Toute l'actu en bref