Toute l'actu en bref

Les Grasshoppers disputeront les barrages de l'Europa League (18 et 25 août).

A Nicosie, contre l'Apollon Limassol (CYP), la formation de Pierluigi Tami a toutefois frisé le code en faisant match nul 3-3 en prolongations, une semaine après son succès 2-1 acquis au match aller de ce 3e tour qualificatif.

GC s'est retrouvé éliminé deux fois au cours d'une rencontre qui a mis en évidence ses grandes lacunes défensives face à une équipe qui avait terminé à la troisième place du championnat de Chypre la saison passée.

Tout d'abord quand Paulo Vinicius, à la 73e, a ouvert le score de la tête en prenant largement le dessus sur Ridge Munsy, puis quand Abraham Gneki Guié a signé le 3-1 à la 101e (le 2-1 synonyme de prolongation avait été marqué à la 87e par Fotis Papoulis).

Une réussite sur laquelle le portier Joel Mall, hésitant dans sa sortie, n'est pas innocent. Le gardien avait sorti le grand jeu quatre minutes plus tôt sur des envois successifs d'Alex et João Pedro.

Mais les Zurichois avaient une première fois rapidement répliqué au premier but, à la 77e, grâce à une longue et lumineuse ouverture de Kim Källström en direction de Lucas Andersen - le jeune transfuge du centre de formation de l'Ajax (21 ans) avait déjà marqué le week-end passé contre Lucerne.

Et ils ont arraché leur qualification sur une belle inspiration de Caio qui, par sa technique délicate, s'est fait de la place dans la surface et a inscrit le 3-2 à la 103e. Qualification validée à la 121e par Nikola Gjorgjev.

Grasshopper connaîtra le nom de son futur adversaire vendredi. On saura plus tard dans la soirée sur Lucerne, qui se rend à Sassuolo (1-1 à l'aller), sera également concerné par ce tirage au sort.

sda-ats

 Toute l'actu en bref