Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Federica Brignone a remporté le premier combiné de Crans-Montana. L'Italienne a devancé Ilka Stuhec de 1''01 et l'Autrichienne Michaela Kirchgasser de 1''16.

Deuxième du Super-G, la Valdôtaine a maîtrisé le slalom pour passer devant Ilka Stuhec et revenir dans le sillage de la Slovène pour le globe de la discipline. L'Italienne n'a cédé que 0''45 à Wendy Holdener entre les piquets. Une Wendy Holdener qui finit chocolat avec une quatrième place qui ne semblait pas acquise après le Super-G. Bien trop timide, la championne du monde schwytzoise a laissé ses illusions de podium lors de l'épreuve de vitesse: "J'ai perdu beaucoup trop de temps au cours du Super-G. J'avais trop de retard pour espérer revenir en slalom. C'est comme ça. Mais ce qui s'est passé ce matin n'était vraiment pas une bonne publicité pour la Coupe du monde féminine. Heureusement que tout s'est bien terminé au final."

Si Wendy Holdener parle de mauvaise publicité, c'est en raison du flottement qui a accompagné le début de la course à 10h30. Trois filles se sont élancées et aucune d'elle n'a pu faire plus de dix secondes de course sur la piste sélective du Mont Lachaux. Denise Feierabend s'est même blessée en chutant et sa saison pourrait bien être terminée. Le départ a donc été abaissé et Ilka Stuhec et Tessa Worley ont eu le droit de reprendre le départ. La dauphine de Wendy Holdener à St-Moritz, Michelle Gisin, n'a elle non plus pas terminé sa course. "Le temps n'était pas génial, raconte l'Obwaldienne. Il y avait du brouillard ce matin, puis de la pluie, puis de la neige et enfin du soleil. La piste était molle. J'ai skié trop direct et je suis sortie, c'est dommage. Mais j'espère surtout que Denise (réd: Feierabend) va bien."

La cadette de la fratrie Gisin n'a pas voulu incriminer le tracé ou la piste, un constat et des conditions de course que les Américaines, Mikaela Shiffrin et Lindsey Vonn en tête, n'ont pas hésité à dénoncer en ne prenant pas le départ de la course. "Franchement ce n'est pas du show, c'est du massacre, a martelé Mikaela Shiffrin. La neige est tellement douce, cela ne sert à rien d'essayer. On verra lors des reconnaissances samedi et dimanche si je m'aligne, mais je n'ai pas envie de me blesser." Lindsey Vonn a pour sa part tweeté juste après les trois chutes: "OK, ça suffit. Je ne prendrai pas le départ aujourd'hui. La sécurité n'est pas optimale. S'il vous plaît la FIS, arrêtez ça."

Comme les absent(e)s ont toujours tort, Federica Brignone a profité pour signer sa quatrième victoire en Coupe du monde, sa première en combiné. Victorieuse du géant de Kronplatz en janvier, la Valdôtaine n'en revenait pas dans l'aire d'arrivée: "Franchement j'ai réussi un bon Super-G, mais je ne pensais pas pouvoir m'imposer comme ça. Il paraît que je me replace au classement du combiné, je n'étais même pas au courant." Championne du monde juniors de la spécialité en 2009, Federica Brignone a su tirer son épingle du jeu en réussissant à distancer Ilka Stuhec sur une pente sans doute trop raide pour la Slovène. Mais l'athlète du club de Maribor, grâce à sa deuxième place, prend le troisième rang au général et conforte sa position en tête du classement du combiné avec 180 points sur 200 possibles. Autant dire que le combiné prévu dimanche sera décisif pour l'attribution du globe.

ATS