Fondation Beyeler: la collection permanente sous trois perspectives


 Toute l'actu en bref

Le collectionneur et galeriste Ernst Beyeler (1921-2010), photographié en 2009 lors de l'inauguration de l'exposition "Giacometti" à la Fondation Beyeler (archives).

KEYSTONE/KARL-HEINZ HUG

(sda-ats)

La Fondation Beyeler, à Riehen (BS), fête cette année ses 20 ans avec trois expositions qui présentent sa collection permanente sous trois perspectives. La première s'inspire de la présentation inaugurale de 1997.

Ces trois présentations exceptionnelles de la collection permanente sont organisées en parallèle aux trois grandes expositions du 20e anniversaire consacrées à Claude Monet (jusqu'au 28 mai), Wolfgang Tillmans (28 mai au 1er octobre) et Paul Klee (1er octobre au 21 janvier 2018).

La première exposition de la collection (5 février au 7 mai) reconstitue largement le premier accrochage présenté lors de l'inauguration de la Fondation à Riehen le 18 octobre 1997. On peut y admirer des oeuvres des principaux artistes de l'art moderne, notamment van Gogh, Cézanne, Monet, Giacometti, Rothko, Picasso, Matisse, Léger et Klee, indique la Fondation.

Transmettre et rendre hommage

La collection a été constituée par Ernst Beyeler et son épouse Hildy depuis la fin des années 1950. Lors de l'inauguration, il avait déclaré: "Nous avons toujours été profondément émus par des oeuvres d'art, dont, souvent, nous avons été incapables de nous séparer. Plus tard, nous avons pris conscience que nous souhaitions transmettre cet art" et que "nous tenions aussi et surtout à rendre hommage aux immenses artistes de notre époque".

La deuxième présentation (du 11 juin jusqu'en septembre), montrera la collection dans son état actuel, avec les différentes acquisitions réalisées au cours des 20 dernières années.

La troisième exposition (du 15 octobre au 1er janvier 2018) est un regard vers l'avenir. Elle présentera les possibilités d'élargissement grâce à des prêts de longue durée de collections privées, de nouvelles acquisitions et des donations.

ATS

 Toute l'actu en bref