France: tempête "exceptionnelle" sur le Sud-Ouest


 Toute l'actu en bref

Le vent a également fortement soufflé sur le domaine viticole de Saint-Emilion, près de Bordeaux (archives)

KEYSTONE/AP/BOB EDME

(sda-ats)

Des rafales de vent à 148 km/h sur le littoral girondin, à 117 km/h à Bordeaux même, 260'000 foyers privés d'électricité: "Leiv", une tempête "exceptionnelle", a soufflé samedi sur le Sud-Ouest. Trois départements ont été placés en vigilance rouge.

Chutes d'arbres, lignes électriques jonchant le sol, routes coupées, échaffaudages à terre: les dégâts et les perturbations ont été importants mais aucun drame à signaler dans les trois départements touchés: la Charente, la Charente-Maritime et la Gironde.

Le plus fort de la tempête a eu lieu samedi matin, avant de perdre en intensité plus la journée avançait. Mais tôt samedi, les départements concernés ont été réveillés par des bourrasques, des tuiles arrachées, des chutes de poubelles et des volets claquants.

Sur le littoral aquitain, des rafales ont été enregistrées à 148 km/h au Cap Ferret (Gironde), 144 km/h à Royan (Charente-Maritime), et à jusqu'à 128 km/h à l'intérieur des terres à Cognac (Charente), 118 km/h à Châteauroux ou 117 km/h dans les rues de Bordeaux.

Selon Enedis (ex-ERDF), au moins 260'000 foyers ont été privés d'électricité en Gironde et dans les Charentes, ainsi qu'un millier dans les Landes, selon la préfecture de ce département. Enedis avait doublé les effectifs. De 200 à 400 personnes supplémentaires ont été requises pour la Force d'intervention d'urgence.

Les pompiers sont intervenus plus de 950 fois en Gironde, Charente et Charente-Maritime, où Leiv a soufflé le plus fort. A Lacanau (Gironde), un arbre est tombé sur une voiture dont la conductrice a pu sortir indemne. A Bourcefranc-le-Chapus, près de l'île d'Oléron, la toiture d'un lycée a été arrachée et celle d'une maternelle endommagée.

Trafic ferroviaire perturbé

Le trafic ferroviaire a été fortement perturbé, le réseau coupé en plus de dix points par des arbres ou des obstacles divers. Ils ont bloqué deux TGV en pleine voie en Gironde et en Charente-Maritime, et retenu d'autres en gare, provoquant des retards allant parfois jusqu'à quatre heures.

Le trafic est revenu à la normale samedi après-midi, selon la SNCF.

D'après Météo-France, après une accalmie dans la nuit de samedi à dimanche, le vent d'ouest sera de nouveau soutenu dimanche, soufflant à 80/90 km/h le matin sur la façade atlantique, localement à 100/120 km/h vers la mi-journée entre les Charentes et les Landes.

ATS

 Toute l'actu en bref