Toute l'actu en bref

Lewis Hamilton (Mercedes) a gagné le GP de Grande-Bretagne à Silverstone. Son coéquipier et rival Nico Rosberg, 3e après une pénalité, n'a plus qu'un point d'avance au championnat.

Hamilton a ainsi fêté son 47e succès en formule 1, et le quatrième à Silverstone. Lors de ses trois précédentes victoires sur ce circuit, il avait été couronné champion du monde en fin de saison (2008, 2014, 2015).

La course a été lancée derrière la voiture de sécurité, en raison d'une violente averse tombée peu avant le départ. La piste a ensuite lentement séché, mais est restée glissante par endroits, notamment au premier virage où de nombreux pilotes ont fait une excursion hors des limites du tracé.

Les leaders ont utilisé trois types de gommes: d'abord les pluie, puis les intermédiaire et enfin les medium, pour plus de la moitié de la course puisque le vainqueur a chaussé les siens au 18e tour et n'est plus rentré au stand ensuite.

Hamilton a rapidement pu creuser une petite avance qu'il a su ensuite gérer sans trop de problèmes. Pour sa part, Rosberg a dû se battre pour prendre le meilleur sur Max Verstappen (Red Bull-TAG Heuer).

Le jeune Néerlandais l'a dépassé par l'extérieur au 16e tour, mais l'Allemand a récupéré la 2e place lors de la 38e boucle. Verstappen a donc a une fois encore démontré des qualités plus que prometteuses.

Rosberg a été mis sous enquête par la direction de course, en raison de messages radio potentiellement non autorisés en fin d'épreuve alors qu'il a connu un problème technique (boîte à vitesses). En début de soirée, la sanction est enfin tombée: 10'' de pénalité pour l'Allemand, qui cède ainsi la 2e place à Verstappen et recule au 3e rang.

Après 10 des 21 courses de cette très longue saison, Rosberg reste leader du championnat avec 168 points. Hamilton en compte 167.

Les Sauber-Ferrari attendent toujours leur premier point de l'exercice. Felipe Nasr a pris la 15e place alors que Marcus Ericsson a été contraint à l'abandon.

sda-ats

 Toute l'actu en bref