Toute l'actu en bref

Les discussions n'avancent pas entre Monsieur Prix et l'Union des transports publics (archives).

KEYSTONE/LUKAS LEHMANN

(sda-ats)

Les négociations entre Monsieur Prix et l'Union des transports publics (UTP) au sujet de la hausse de 3% du prix des transports publics prévue pour décembre sont au point mort. Stefan Meierhans évoque des "problèmes difficiles à résoudre".

Contacté par l'ats concernant la durée des négociations, M. Meierhans a répondu que si les discussions avaient été faciles, un accord aurait certainement pu être conclu il y a longtemps. Pour trouver un terrain d'entente, les deux parties doivent être d'accord. Visiblement ce n'est pas le cas, lâche-t-il.

Le 22 février, l'UTP avait informé la Surveillance des prix que les tarifs des billets des transports publics allaient augmenter de 3% en moyenne lors du prochain changement d'horaire. La nouvelle ligne du Gothard en fait partie. En cause, la hausse du prix du sillon décidée par Berne. Pour l'UTP, l'augmentation du prix des billets correspond à l'accord conclu en août 2014 avec Stefan Meierhans.

Compatible?

D'après ce dernier, le règlement à l'amiable en question, valable jusqu'en 2017, contient des directives claires en ce qui concerne de possibles augmentations ou modifications de tarifs. Début mars, la Surveillance des prix a transmis ses propres calculs à l'UTP, fait savoir vendredi Monsieur Prix dans une newsletter.

Les discussions actuellement en cours doivent déterminer si la hausse prévue par l'UTP est compatible avec les dispositions de l'accord.

Quant aux prix définitifs des billets, qui entreront en vigueur avec le nouvel horaire le 11 décembre, ils seront publiés à l'issue des négociations.

sda-ats

 Toute l'actu en bref