Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Marcel Hirscher n'a pas été partageur à St-Moritz. Deux jours après son titre mondial en géant, l'Autrichien a doublé la mise dimanche en slalom, tandis que les Suisses ont sombré.

En tête après la première manche, Marcel Hirscher n'a pas connu la même mésaventure que deux ans plus tôt aux Mondiaux de Beaver Creek, où il était déjà en tête à mi-parcours avant de connaître une rare élimination. Intouchable dimanche matin sous le soleil grison, tout aussi solide l'après-midi, le Salzbourgeois s'est offert une victoire indiscutable. Il a nettement devancé son jeune coéquipier Manuel Feller (à 0''68) et l'Allemand Felix Neureuther (à 0''93).

Grâce à cette énième démonstration, Marcel Hirscher s'est adjugé son quatrième titre individuel aux Mondiaux, son deuxième en slalom après celui décroché à Schladming en 2013. L'Autrichien a, surtout, réussi un rare doublé géant - slalom lors de la même édition, un exploit qui n'avait plus été réalisé depuis Alberto Tomba en 1996 à la Sierra Nevada.

En raflant deux titres en trois jours, Marcel Hirscher a terminé en fanfare des Mondiaux qui n'avaient pourtant pas commencé sous les meilleurs auspices. Il avait été grippé au cours de la première semaine, avant d'enchaîner deux désillusions. Il avait ainsi été privé lundi de l'or en combiné pour un centième par Luca Aerni puis, au lendemain de cette amère défaite, il avait été raillé dans la presse autrichienne pour avoir perdu l'un de ses duels du Team Event face à un Belge.

Mais la réaction de Marcel Hirscher a été cinglante. Et en trois jours, le meilleur skieur du monde (de l'histoire ?) a ajouté deux nouvelles lignes à un palmarès déjà opulent, auquel il ne manque plus qu'un titre olympique, qu'il tentera d'aller chercher dans une année à PyeongChang.

Schmidiger meilleur Suisse

Côté suisse, cela a été la débandade lors de cette ultime journée, comme trop souvent en slalom masculin ces dernières années aux Mondiaux. Le clan helvétique avait pourtant réussi à placer deux hommes en embuscade après la première manche, Ramon Zenhäusern et Daniel Yule, tous deux à moins d'une demi-seconde du podium provisoire. Las, les deux Valaisans n'ont pas pu confirmer sur le deuxième tracé, essuyant chacun leur tour une rageante élimination.

Autre carte helvétique, Luca Aerni a, lui, perdu tout espoir sur la manche matinale, entachée d'une faute rédhibitoire sur un parcours aussi "facile". Le champion du monde du combiné a bien tenté de revenir en seconde manche, mais il a plafonné au 19e rang.

Du coup, c'est le slalomeur suisse le moins coté du jour, Reto Schmidiger, qui s'en est le mieux sorti. Le Nidwaldien s'est classé au 16e rang, un résultat correct pour un coureur qui revient gentiment au plus haut niveau après des années galères.

ATS