Toute l'actu en bref

Le canton du Valais prévoit des investissements pour 609 millions de francs au budget 2017 (photo prétexte).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

Le budget 2017 du canton du Valais prévoit des investissements de 609 millions de francs, un niveau encore jamais atteint. L'excédent de revenus atteint 200'000 francs pour des charges à hauteur de 3,4 milliards.

Ce budget a pu être équilibré grâce notamment aux résultats de l'examen des tâches et des structures (ETS 2) dont les premières mesures seront mises en œuvre en 2017, a annoncé l'Etat du Valais lundi.

Le budget 2017 ne sera pas affecté par l'amortissement des découverts 2013 et 2014, car le solde devrait être intégralement amorti sur l'exercice 2016. L'exigence du frein aux dépenses est ainsi respectée. La planification intégrée pluriannuelle prévoit une stabilité pour 2018, puis une croissance modérée en 2019 et 2020.

Au chapitre des investissements, les bâtiments scolaires, les routes, la correction des cours d'eau et les améliorations structurelles dans le domaine de l'agriculture bénéficient d"une allocation spécifique de moyens financiers.

Au niveau des charges de fonctionnement, la santé, l'entretien des routes et celui des cours d'eau, ainsi que les fusions des communes sont plus fortement soutenus. L'attribution de ces moyens ciblés permet de régler des arriérés, de couvrir des besoins prioritaires et de répondre à des obligations légales.

Au chapitre des revenus, la hausse de la péréquation financière intercantonale et de celle des revenus des participations permanentes, notamment consécutive à la restructuration du capital de la Banque cantonale du Valais, sont les éléments réjouissants de cet exercice comptable, ajoute le canton dans son communiqué.

Mesures d'économie

Les différentes mesures d'économies prises dans le cadre du budget 2015 s'étendent jusqu'en 2017. Il s'agit notamment du report de la dernière tranche de déduction fiscale pour les primes de caisses maladies ou du financement pré-hospitalier.

Avec 609 millions de francs, les investissements bruts sont budgétisés à un niveau jamais égalé. A titre de comparaison, ils s"élevaient à 507 millions en 2015. Le volume le plus élevé de ces dix dernières années a été réalisé en 2010 avec 552 millions. Dans les investissements propres, constitués essentiellement de routes, la priorité a été mise sur les routes cantonales pour 2017.

Pour les participations aux investissements de tiers, une augmentation est prévue avec un accent particulier sur les améliorations structurelles dans l'agriculture, ainsi que sur les projets communaux qui concernent principalement les bâtiments scolaires et les corrections de cours d'eau.

Au brut, les participations aux investissements communaux sont prévues à 82 millions au budget 2017. En y ajoutant les projets bourgeoisiaux, essentiellement dans le domaine des forêts, ce sont 98 millions qui pourront être versés aux communes municipales et bourgeoisiales en 2017.

Compte tenu des recettes, il reste au canton à financer un montant net de 220 millions d'investissement. Ce montant doit être couvert par la marge d'autofinancement pour respecter le frein à l'endettement, ce qui est le cas au budget 2017 avec une marge d'autofinancement de 221 millions.

sda-ats

 Toute l'actu en bref