Toute l'actu en bref

Le slogan de la Gay Pride était "Qui n'est pas satisfait doit lutter", en référence à la loi sur l'union civile homosexuelle adoptée mi-mai par le parlement italien.

KEYSTONE/EPA ANSA/GIUSEPPE LAMI

(sda-ats)

Des centaines de milliers d'homosexuels hommes et femmes ont défilé samedi lors de la traditionnelle Gay Pride de Rome. Ils y ont répété leur souhait de parvenir un jour en Italie au mariage gay, sans se contenter de la nouvelle loi sur l'union civile homosexuelle.

Dans une atmosphère festive, sur la voie des Forums impériaux, des gays venus de toute l'Italie brandissaient des pancartes proclamant "l'homophobie est du machisme" et "ma liberté protège ta liberté". Le slogan de la manifestation était "Qui n'est pas satisfait doit lutter", en référence à la loi adoptée mi-mai par le parlement italien.

Cette nouvelle loi établit un statut pour les concubins - hétérosexuels ou non - et crée en plus pour les seuls couples homosexuels une union civile distincte du mariage. Celle-ci est qualifiée seulement de "formation sociale spécifique".

Cette loi, malgré ses limites, constitue une nouveauté en Italie, traditionnellement conservatrice sur ce sujet.

Au grand dam des associations de défense des homosexuels, la possibilité d'adopter les enfants naturels du conjoint a été supprimée lors du débat parlementaire. L'adoption d'enfants étrangers au couple n'ayant jamais été envisagée.

Soutenu par l'Eglise catholique, un comité "Défendons nos enfants" avait rassemblé des dizaines de milliers d'opposants au texte fin janvier à Rome.

sda-ats

 Toute l'actu en bref