Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Bostjan Kline a créé la sensation en s'adjugeant la première des deux descentes programmées à Kvitfjell.

Le Slovène de 25 ans a cueilli son premier succès en Coupe du monde en devançant de 0''19 le champion olympique de la discipline Matthias Mayer (2e) et de 0''20 Kjetil Jansrud. Meilleur Suisse, le nouveau champion du monde Beat Feuz a terminé 7e, à 0''41 du vainqueur.

Septième de la descente remportée par Beat Feuz douze jours plus tôt à St-Moritz, Bostjan Kline a réussi la course parfaite sur la piste olympique de 1994. Le Slovène ne comptait jusqu'ici que deux podiums à ce niveau, obtenus en début d'année 2016 à Hinterstoder (2e en super-G) et à Garmisch-Partenkirchen (2e en descente), et n'avait figuré que six fois dans le top 10 dont trois au cours de cet exercice 2016/2017!

Bostjan Kline est simplement le deuxième Slovène à s'imposer dans la discipline-reine chez les hommes, après Andrej Jerman (deux succès, le dernier en décembre 2009). Au total, il n'est d'ailleurs que le sixième représentant de son pays à remporter une épreuve de Coupe du monde masculine, et les quatre autres vainqueurs slovènes avaint tous connu la victoire en slalom.

Les héros de St-Moritz étaient peut-être fatigués. Beat Feuz n'a ainsi pas commis de grosse faute vendredi, mais ses chances de victoire semblaient déjà très faibles à mi-parcours. Le Bernois est pourtant à l'aise à Kvitfjell, où il a fêté deux de ses sept succès estampillés Coupe du monde. Double médaillé dans les Grisons et vainqueur du seul entraînement disputé la veille, le Canadien Erik Guay a quant à lui échoué au pied du podium, à cinq centièmes de Kjetil Jansrud, sur une piste où il avait lui aussi déjà triomphé dans la discipline (2014).

Beat Feuz ne fut pas le seul Suisse à s'illustrer vendredi. Mauro Caviezel a créé l'autre surprise du jour en obtenant une inattendue 10e place avec son dossard 39. Le Grison, médaillé de bronze en combiné à St-Moritz et 7e du super-G de Santa Caterina en décembre, a tout simplement obtenu le meilleur résultat de sa carrière en descente. A noter que l'Allemand Thomas Dressen a fait encore mieux, terminant 6e avec son dossard 48!

Carlo Janka, qui s'était fait une grosse frayeur lors de l'essai chronométré en évitant de justesse un bénévole, a en revanche manqué son affaire. Le Grison s'est classé 15e, à 0''83 de Bostjan Kline. Parti avec un dossard no 1 guère avantageux, le champion du monde 2015 Patrick Küng n'a quant à lui même pas marqué de point! Tout comme le vainqueur de la Coupe d'Europe Gilles Roulin, qui n'a donc pas signé d'exploit pour ses grands débuts en Coupe du monde.

Cette descente, disputée sur un tracé raccourci en raison du vent qui soufflait sur le haut du parcours, remplaçait celle qui aurait dû ouvrir la saison de vitesse à Lake Louise à la fin novembre. Les battus du jour auront l'occasion de prendre leur revanche samedi lors de la "vraie" descente de Kvitfjell. Kjetil Jansrud cherchera quant à lui à défendre le dossard de leader du classement de la discipline, qu'il a ravi à l'Italien Peter Fill (16e vendredi).

ATS