Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Henrik Kristoffersen a écrasé la concurrence en slalom à Adelboden. Le Norvégien a largué son dauphin, l'Italien Manfred Mölgg, à près de deux secondes.

Si Henrik Kristoffersen a été favorisé au cours de la manche matinale, lui qui s'est élancé juste avant l'arrivée du brouillard, il a encore signé le meilleur temps sur le second tracé, et cette fois-ci à la régulière. Bref, la victoire du Scandinave, sa 13e en Coupe du monde, ne souffre aucune discussion.

Manfred Mölgg a échoué à 1''83, tandis que Marcel Hirscher a complété le podium à 2''19. L'Autrichien a fêté un énième podium (son 101e en Coupe du monde), mais il a encore une fois dû céder la vedette dans ses disciplines techniques: Kristoffersen est actuellement meilleur que lui en slalom, alors qu'Alexis Pinturault le domine régulièrement en géant, comme samedi d'ailleurs en géant à Adelboden.

Dans le clan suisse, Daniel Yule s'est classé au 8e rang dimanche, alignant un nouveau top 10 dans la discipline, son troisième de suite après Zagreb (4e) et Madonna di Campiglio (6e).

La constance du Valaisan est remarquable, mais sa prestation de dimanche peut lui laisser de petits regrets. Très bon dans le brouillard de la manche initiale (7e) puis ensuite sur le haut du second parcours, le skieur du val Ferret s'est montré un peu trop imprécis dans le mur final pour s'approcher encore plus des avant-postes.

Les deux autres Suisses qualifiés pour la seconde manche, Ramon Zenhäusern et Marc Gini, se sont classés respectivement 19e et 22e. Un résultat encourageant pour le Valaisan et le Grison, à la traîne jusqu'ici cet hiver.

ATS