Toute l'actu en bref

Perdre contre son pire ennemi sans concéder la moindre balle de break: telle fut l'infortune de Stan Wawrinka au Masters 1000 de Madrid en cette veille de l'Ascension.

Le Champion de Roland-Garros s'est incliné 7-6 (9/7) 7-6 (7/2) face à Nick Kyrgios (ATP 21) après 106 minutes de match. Déjà "bourreau" de Roger Federer l'an dernier dans ce même tournoi, le "bad boy" australien a démontré qu'il était bien à 21 ans un sacré client sur terre battue. Le fait de n'avoir jamais cédé son engagement face à Wawrinka témoigne bien de sa valeur sur cette surface.

Stan Wawrinka a bénéficié de quatre balles de break sur l'ensemble de la partie, les quatre dans la première manche. Mais à chaque fois, Kyrgios a armé la première balle qu'il fallait pour écarter le danger.

Le match s'est donc joué à la roulette du tie-break. Dans le premier jeu décisif, Stan Wawrinka a cédé sur la seconde balle de set alors qu'il venait de s'en procurer une à 7/6. Sur cette balle de set, le Vaudois a été surpris par le coup de poker de son adversaire qui a suivi son second service au filet.

Dans le second jeu décisif, Wawrinka a joué de malchance. A 3/2, il commettait un bois. A 4/2, c'est la bande du filet qui donnait le point à Kyrgios. Ce n'était pas vraiment son jour dans ce match disputé presque de manière scadaleuse sur le court no 3 du stade. En raison de la qualité de jeu lors d'un premier set vraiment magnifique, les deux hommes auraient mérité le Central.

Il reste deux tournois à Stan Wawrinka pour prendre tous ses repères sur terre battue avant la défense de sa couronne à Paris. Il s'alignera la semaine prochaine à Rome avant d'enchaîner avec le Geneva Open.

sda-ats

 Toute l'actu en bref