Toute l'actu en bref

La Bourse suisse a notamment été soutenue par la hausse des prix du pétrole et la progression de Wall Street (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

La Bourse suisse a démarré la semaine dans le vert. Lundi à la clôture, l'indice vedette Swiss Market Index (SMI) affichait une hausse de 0,59% à 8172,22 points.

Le SLI a gagné 0,67% à 1251,59 points et l'indice élargi SPI 0,56% à 8916,42 points. Sur les trente blue chips, quatre seulement ont fini en rouge. En fin de séance, la hausse des prix du pétrole et la progression de Wall Street sont venues conforter l'avance du marché.

Après des pertes initiales, le SMI a viré au vert dans l'après-midi, grâce surtout à la reprise des valeurs financières et cycliques. L'évolution positive des marchés boursiers chinois et des données conjoncturelles européennes ont soutenu les marchés.

En tête du tableau, Swiss Re a gagné 2,8%. Le titre avait tremblé pour les conséquences de l'ouragan "Matthew" aux Etats-Unis. Les dernières estimations ont cependant revu le bilan sensiblement à la baisse et certains parlent de 4-6 milliards de dollars de dommages assurés.

Le luxe en progression

Les valeurs du luxe Richemont (+2,3%) et Swatch Group (+1,1%), ainsi qu'Actelion (+1,2%), LafargeHolcim (+1,4%) et Julius Baer (+1,1%) ont aussi fait mieux que le marché.

Les turbulences autour de la Deutsche Bank restent un thème d'actualité pour les financières. Credit Suisse a gagné 0,8% après un début négatif. La presse dominicale a reparlé de l'enquête interne au Credit Suisse à propos d'éventuels délits fiscaux en Israël. UBS (+0,1%) a juste fini dans le vert.

Les assureurs Zurich (+0,8%) et Swiss Life (+0,4%) avaient eux aussi entamé la séance dans le rouge. Swiss Life a racheté un manager d'actifs immobilier, ce que les analystes ont jugé légèrement positif.

Roche en soutien

Givaudan (+0,3%) a publié ses ventes sur les neuf premiers mois. Les chiffres présentés correspondent peu ou prou aux attentes des analystes et laissent entrevoir un ralentissement de la dynamique du producteur verniolan d'arômes et de parfum.

Roche (+1,1%) a bien soutenu l'indice après diverses présentations d'études dans le cadre du congrès d'oncologie ESMO à Copenhague. Novartis (-0,3%) a lui aussi présenté des données lors de ce congrès.

Syngenta (-1,1%) a perdu jusqu'à 2%. Selon des articles de presse, il manquerait encore à ChemChina jusqu'à 15 milliards de dollars pour boucler le rachat de l'agrochimiste bâlois. Ce à quoi ce dernier a répondu que le crédit de financement pour ChemChina est garanti et irrévocable. Dans le camp des perdants, Sonova a cédé 0,4%. Le bon Schindler (-0,2%) a aussi perdu un peu de terrain.

sda-ats

 Toute l'actu en bref