Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'indice Swiss Market Index (SMI) a fini en baisse de 0,31% à 8139,14 points (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

La Bourse suisse a terminé dans le rouge vendredi, achevant une semaine négative elle aussi. Les incertitudes autour du secteur bancaire ont plombé l'ambiance et pesé sur le secteur financier en particulier.

Sur la fin de la séance toutefois, les pertes ont été nettement réduites. Et les valeurs bancaires ont même réussi en partie à repasser au vert.

Les investisseurs continuent, par ailleurs, d'avoir la politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed) et l'élection présidentielle américaine dans la tête. Avec le début du 4e trimestre, il est bon d'examiner ses positions et de s'assurer que l'on est bien positionné avec son portefeuille, a commenté un expert.

Aux Etats-Unis, l'inflation annuelle a progressé de 1% en août et les revenus des ménages (+0,2%) ont augmenté plus que les dépenses (+0,1%). L'activité dans la région de Chicago a bondi plus que prévu en septembre et le moral des ménages calculé par l'Université du Michigan a, lui aussi, dépassé les attentes en septembre.

Assurances dans le vert

Dans le détail, l'indice-vedette de la Bourse suisse, Swiss Market Index (SMI), a fini en baisse de 0,31% à 8139,14 points. Sur la semaine, il a perdu 1,6% et sur le mois de septembre 0,8%. Au 3e trimestre, marqué par le Brexit, le SMI a tout de même gagné 1,5%.

Le SLI a terminé vendredi en hausse marginale de 0,09% à 1239,87 points et le SPI a perdu 0,22% à 8883,25 points. Sur les trente blue chips, 18 ont progressé et douze reculé.

Le secteur financier a connu une séance particulièrement animée. Après une ouverture très faible, banques et assurances ont réussi à se redresser et même, sur la fin, à repasser en partie dans le vert. Credit Suisse et UBS ont gagné respectivement 0,9% et 1,5%. Aux assurances, Swiss Re a gagné 0,8% et Swiss Life 0,2%.

Les projecteurs de l'actualité sont restés braqués sur Deutsche Bank, suscitant des inquiétudes qui contaminent d'autres établissements. Selon la presse, des fonds spéculatifs se détourneraient du géant allemand, suite aux difficultés financières de l'établissement et ses problèmes liés à la crise des "subprimes". "Un nouveau vent de panique souffle sur le secteur bancaire", a commenté Mirabaud Securities.

Le titre américain de Deutsche Bank a dégringolé de 8% jeudi, entraînant dans son sillage d'illustres homologues comme Goldman Sachs, JPMorgan et Wells Fargo. Ces turbulences ont occulté l'accord conclu par les pays exportateurs de pétrole à Alger sur la production d'or noir, constate la banque genevoise.

En fin de séance cependant, une information basée sur une source anonyme révélait que la Deutsche Bank ne paierait "que" 5,4 milliards de dollars (5,19 milliards de francs) d'amende aux Etats-Unis. Cela a fait rebondir les financières.

Par ailleurs, le Conseil fédéral souhaite alléger la charge fiscale des banques présentant un risque systémique ("too big to fail", TBTF), plus particulièrement sur certains instruments financiers. Le gouvernement cherche ainsi à faciliter le renforcement des fonds propres des établissements TBTF, indique-t-il vendredi. Credit Suisse, UBS, Raiffeisen et PostFinance sont des instituts systémiques.

Galenica en nette baisse

Les autres gros gagnants de la Bourse sont Aryzta (+2%) et Sika (+1,8%). Sans oublier SGS (+1,1%).

Galenica (-3,6%) a fini lanterne rouge, après que Credit Suisse a réduit l'objectif de cours de 55 francs à 1150 francs et repris la couverture à "neutral".

Les poids lourds Novartis (-1,1%) et Nestlé (-0,9%) ont pesé sur l'indice. Adecco (-0,6%) et Dufry (-0,4%) ont aussi cédé du terrain.

ABB (+0,1%) a achevé le programme de rachat d'actions annoncé en septembre 2014. La tension monte, avant la journée des investisseurs de mardi au cours de laquelle la direction doit informer sur le résultat de l'examen de la structure du groupe auquel elle s'est attachée.

Sur le marché élargi, Kuros (-4,2%) et Addex (-0,8%) ont reculé après les chiffres semestriels, alors que, dans le camp des gagnants, Wisekey a progressé de 3,3% après l'annonce de l'entrée sur le marché indien par le biais d'une coentreprise.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS