Toute l'actu en bref

La Bourse suisse a finalement clôturé dans le vert (archives).

KEYSTONE/ANTHONY ANEX

(sda-ats)

La Bourse suisse a évolué en dents de scie jeudi et a finalement clôturé en hausse. L'indice des valeurs vedettes SMI a progressé de 0,27% à 8184,84 points.

La Bourse suisse a interrompu jeudi une série de cinq séances de baisse d'affilée. Après un début plus faible, le SMI s'est repris en cours de matinée et, à partir de midi, il a évolué à un niveau proche de celui de la clôture de la veille avant de prendre un peu d'élan sur la fin. BNS, pour la politique monétaire et AFG, pour l'offre de rachat de Looser, ont tenu la vedette.

Comme prévu, la BNS a opté pour le statu quo, maintenant le taux des avoirs à vue à -0,75%. Les prévisions de croissance ont été revues légèrement à la hausse à "environ 1,5%", contre 1,0-1,5% auparavant. Les experts de Mirabaud Securities ont relevé que la décision de la BNS ne constitue pas une surprise.

En revanche, la surprise, c'est que l'institut a montré un optimisme qu'on ne lui connaissait pas vraiment lorsqu'il a indiqué que "dans l'ensemble, les estimations trimestrielles révisées concernant le produit intérieur brut (PIB) indiquent un redressement un peu plus marqué de l'économie suisse depuis mi-2015".

Pour sa part, et comme prévu aussi, la Banque d'Angleterre a décidé à l'unanimité de laisser inchangés son taux directeur à 0,25% et le montant total des rachats d'actifs annoncés en août et estimé que la croissance au second semestre devrait moins ralentir qu'attendu le mois dernier.

Aux Etats-Unis, les nombreuses données économiques du jour n'ont pas permis de se faire une idée sur les décisions futures de la Réserve fédérale (Fed) sur les taux.

Credit Suisse gros gagnant

Le SMI a terminé en hausse de 0,27% à 8184,84 points. Le SLI a gagné 0,36% à 1242,94 points et le SPI 0,29% à 8906,48 points. Sur les 30 "blue chips", 23 ont progressé et sept reculé.

Le plus gros gagnant du jour est Credit Suisse (+1,9%), qui précède Sonova (+1,6%). Fondamentalement, l'évolution du secteur bancaire est bonne, y compris en Europe, ont commenté des courtiers. Pour ce qui est de Sonova, le fabricant d'appareils auditifs a finalisé la reprise d'AudioNova, qui doit contribuer positivement aux bénéfices dès la première année.

Les assureurs Swiss Life (+1,4%) et Zurich Insurance (+1,0%) ont bien évolué aussi, tout comme SGS et LafargeHolcim (chacun +1,0%).

Les poids lourds défensifs Novartis (+0,5%), Roche (+0,3%) et Nestlé (-0,1%) ont fini en ordre dispersé.

Luxe dans les perdants

Dans le camp des perdants, on retrouve les valeurs du luxe Swatch Group (-1,4%) et Richemont (-1,7%), qui se dirigent à nouveau vers leurs plus bas de plusieurs années de l'été. Plusieurs analystes ont revu l'objectif de cours de Richemont au lendemain du rapport intermédiaire sur cinq mois, s'inquiétant notamment de la faiblesse de la marque Cartier. Les cycliques Dufry (-1,6%) et Lonza (-0,6%) ont aussi souffert.

Sur le marché élargi, AFG (-5,4% à 14,90 francs) a perdu des plumes alors que Looser (+30% à 102,40 francs) a bondi après l'annonce de l'offre de rachat du second par le premier.

sda-ats

 Toute l'actu en bref