Toute l'actu en bref

Le Swiss Market Index (SMI) a terminé en repli de 1,08% à 8215,45 points (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

La Bourse suisse a clôturé mardi sur des pertes aussi sensibles que généralisées. Au sein des valeurs vedettes, Geberit et Schindler se sont essayés à l'exercice de présentation de leurs résultats semestriels, avec des fortunes diverses.

Les deux équipementiers du bâtiment ont poursuivi sur la voie de la croissance au premier semestre. Mais le constructeur d'ascenseurs et d'escaliers mécaniques prévient que les prochains temps s'avéreront difficiles.

L'ambiance reste bonne malgré tout, relativisent des observateurs. Les marchés étrangers évoluent en partie à des plus hauts niveaux historiques.

Les données macroéconomiques américaines n'ont eu que peu d'impact sur les cours. Les mises en chantier de logements aux Etats-Unis en juillet ont augmenté de façon inattendue. Les prix à la consommation sont restés stables. Un responsable de la Réserve fédérale américaine (Fed) a indiqué qu'un relèvement des taux semblait "possible" dès septembre.

Geberit bondit

Au coup de gong, le Swiss Market Index (SMI) a cédé 1,08% à 8215,45 points, le Swiss leader Index (SLI) 0,89% à 1234,14 points et le Swiss Performance Index (SPI) 1,05% à 8939,28 points. Sur les trente cotations principales, seul Geberit n'est pas passé à la trappe.

Les deux rapporteurs du jour se sont retrouvés aux deux extrêmes du classement. Geberit (+4,6%) a ainsi pris l'ascenseur, tandis que Schindler (-4,4%) a pris une douche. Les analystes ne sont cependant pas trop troublés et parlent de prises de bénéfice sur le bon.

Zurich Insurance (-1,7%) et Givaudan (-1,6%) n'en menaient pas large non plus, sans indication particulière. L'indice-phare de la place zurichoise n'a pas non plus pu compter sur ses poids lourds défensifs. Novartis s'est affaissé de 1,5%, Roche de 1,4% et Nestlé de 1,1%.

Le mastodonte alimentaire veveysan doit présenter sa performance semestrielle jeudi. Concernant les géants pharmaceutiques, Kepler Cheuvreux a dégradé son appréciation pour l'ensemble du secteur à neutre.

Sur le plan bancaire, UBS s'est effrité de 1,3% et Julius Baer de 1,1%. Mais Credit Suisse (-0,3%) a limité la casse.

VZ Holding en fort repli

La saison des résultats battait aussi son plein chez les seconds couteaux. Le prestataire de services financiers VZ Holding a fourni une prestation de piètre qualité de l'avis des analystes, qui demeurent confiants pour l'avenir. L'action a été sanctionnée de plus de 12%.

L'exercice a mieux réussi à l'équipementier de laboratoires Tecan (+7%), au producteur de revêtements de sol Forbo (+1,1%), au conglomérat industriel Looser (+2,4%) ainsi qu'au fabricant de machines-outils Tornos (+1,7%). Elma Electronic, non traité, n'a pas déchaîné les passions.

sda-ats

 Toute l'actu en bref