Toute l'actu en bref

La Bourse suisse a cédé du terrain après la réunion de la BCE (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

La Bourse suisse a terminé jeudi sur une note légèrement négative. A la clôture, l'indice vedette SMI reculait de 0,07% par rapport à la veille, à 8315,20 points.

La réunion de la Banque centrale européenne (BCE) et les déclarations qui l'ont suivie ont suscité une certaine déception. Les espoirs de voir le programme de rachat de titres prolongé ne se sont pas concrétisés et cela a pesé sur les marchés boursiers. Le SMI a même baissé brièvement sous les 8300 points.

Le SLI a gagné 0,12% à 1266,82 points et le SPI a perdu 0,10% à 9036,80 points. Sur les trente blue chips, quatorze ont reculé, quinze avancé et Actelion a fini inchangé.

Les plus gros perdants sont les valeurs sensibles à la conjoncture Lonza (-1,1%), Sika (-0,9%) et le bon de participation Schindler (-0,7%). Galenica (-1,0%), Clariant (-0,7%) et Givaudan (-0,4%) ont également perdu des plumes. Malgré un relèvement d'objectif de cours par Natixis, LafargeHolcim a perdu 1,0%.

Valeurs financières dans le vert

Roche et Novartis (chacun -0,1%) n'ont pas soutenu l'indice, alors que Nestlé (-0,8%) l'a tiré vers le bas. Dans le camp des gagnants, on trouve les financières Swiss Re et Credit Suisse (chacune +2%), suivies par Swiss Life (+1,0%), UBS (+0,6%) et Julius Baer (+0,4%), ces deux dernières ayant viré au vert dans l'après-midi.

Richemont et Swatch Group ont chacun gagné 0,3%. Les deux titres ont profité de données conjoncturelles chinoises positives. Pour la première fois depuis près de deux ans, la Chine a en effet importé plus de marchandises en août.

Adecco a pris 0,5% alors que SGS a perdu 0,1% après une étude sectorielle de Goldman Sachs qui a revu l'objectif de cours des titres. La croissance du chiffre d'affaires et du bénéfice dans l'industrie devrait être supérieure à celle du marché d'ensemble.

sda-ats

 Toute l'actu en bref