Toute l'actu en bref

La Bourse suisse a fini sur une note légèrement positive lundi, dans une séance qui s'est déroulée dans le calme (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

La Bourse suisse a débuté la semaine par une légère progression. Lundi à la clôture, l'indice vedette Swiss Market Index (SMI) affichait une hausse de 0,22% à 8165,98 points.

Après une ouverture positive, le SMI a brièvement reculé avant de se reprendre. Par manque d'informations en provenance d'entreprises, les variations de cours sont restées relativement faibles. L'ouverture prudente à Wall Street n'a pas fourni d'impulsion.

Le SLI a grignoté 0,24% à 1235,26 points et le SPI 0,21% à 8837,17 points. Sur les trente blue chips, 21 ont progressé, huit reculé et Givaudan a fini inchangé.

Malgré une petite reprise, les marchés boursiers ont dans l'ensemble encore souffert des mauvais chiffres de l'emploi US de vendredi. Dans un commentaire, la Banque cantonale de Zurich a estimé que les marchés des actions sont actuellement moins attractifs et que le risque de correction à court terme reste relativement élevé, par exemple en cas de correction des prix du pétrole après leur récente forte progression.

Valeurs du luxe recherchées

Parmi les plus gros gagnants, on trouve les valeurs du luxe Swatch Group (+1,4%), meilleure performance du jour et Richemont (+1,2%). Swatch Group a signé un contrat avec le groupe chinois Geely pour l'utilisation de ses nouvelles batteries pour automobiles et motocycles, a indiqué le directeur général Nick Hayek dans une interview parue dans la presse ce week-end. Les courtiers parlent d'achats de couverture après que le titre de l'horloger biennois a fait une très faible performance récemment.

Sans informations spécifiques, les industrielles ABB (+1%), SGS (+1,0%), Schindler (+0,9%), Adecco (+0,8%) et Clariant (+0,7%) ont aussi progressé.

Les poids lourds pharma Roche (+0,1%) et Novartis (+0,1%) ont retenu l'attention. Les deux entreprises ont publié de nouvelles données d'études au congrès de l'oncologie ASCO qui se déroule aux États-Unis. Roche a présenté notamment des données positives sur le Tecentriq (atezolizumab) pour traiter une certaine forme de cancer des poumons ainsi que le cancer de la vessie.

Novartis n'a que partiellement satisfait au critère d'évaluation primaire dans le cadre de deux études cliniques sur le Tasigna. L'étude ENESTfreedom n'a pas rempli le critère, selon un communiqué publié pendant le week-end.

Swisscom a pris 0,2%. L'action du géant bleu a profité du rejet en votation de l'initiative en faveur des services publics. Lanterne rouge, Aryzta a perdu 1,5% à 39,97 francs. Aux bancaires, Credit Suisse a reculé de 0,8%. UBS a gagné 0,4%.

sda-ats

 Toute l'actu en bref