Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

A long terme, les producteurs d'énergie devront mettre en place une production pauvre en CO2 et des solutions respectueuses de l'environnement (image symbolique).

KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER

(sda-ats)

"L'énergie continuera d'être disponible en quantité suffisante et à prix abordable à l'avenir", a déclaré Kurt Rohrbach jeudi en ouverture du 11e Congrès suisse de l'électricité. Et ce malgré les bouleversements drastiques survenant dans l'économie électrique.

Le marché de l'énergie est en pleine mutation, a déclaré le président de l'Association des entreprises électriques suisses (AES). "L'ère des centrales préhistoriques touche à sa fin. De plus en plus d'individus produisent et stockent de l'énergie propre. Chacun devient producteur d'énergie."

M. Rohrbach compare la situation actuelle de l'énergie à celle de l'hôtellerie face à AirBnB. Un réseau international de particulier ravit le monopole d'un service. Dans les deux branches, l'offre est excessive. Mais il faut savoir conserver les compétences des professionnels.

Univers énergétiques

Pour les fournisseurs d'énergie d'aujourd'hui, le défi consiste à trouver de nouveaux modèles commerciaux et de nouvelles prestations de services afin de commercialiser de manière rentable l'électricité, les installations et les réseaux. L'AES propose quatre "univers énergétiques" différents avec des caractéristiques extrêmes pour 2035, ajoute son président.

L'AES entend se préparer le mieux possible à l'avenir, en analysant les scénarios les plus divers et leurs conséquences. Ces "univers" peuvent servir d'outils aux responsables politiques et aux autorités pour mettre sur pied des modèles de marché et des cadres réglementaires adaptés.

Les avancées techniques et la production de masse dans le domaine de l'énergie solaire et éolienne ont fait drastiquement baisser les coûts de revient, souligne encore M. Rohrbach. La construction de nouvelles installations de production a été subventionnée, faisant ainsi augmenter les surcapacités de productions.

Deux journées

Jeudi après-midi, le conseiller fédéral Guy Parmelin prendra la parole. Il s'exprimera sur l'éventualité d'une coupure de courant généralisée. Le ministre de la protection de la population montrera comment la Suisse se prépare à affronter les situations de crise.

Le congrès se poursuivra vendredi, au lendemain d'une soirée de gala. Parmi les points forts de cette seconde journée, trois start-up suisses présentent leurs idées sur les toitures solaires et le financement participatif, les bitcoins pour le grand public et les applications pour les bâtiments.

Le 11e Congrès suisse de l'électricité se tient en présence de 400 représentants de la politique, de l'économie et du secteur de l'électricité. Il est organisé par l'Association des entreprises électriques suisses (AES) et par Electrosuisse.

ATS