La demande en montres suisses s'améliore grâce à la Chine (Biver)


 Toute l'actu en bref

Jean-Claude Biver a dévoilé mardi la nouvelle montre connectée de Tag Heuer.

KEYSTONE/URS FLUEELER

(sda-ats)

La demande pour les montres suisses s'est améliorée à la faveur d'un rebond des achats de la clientèle chinoise, a déclaré mardi Jean-Claude Biver, président de la division montres de LVMH et également directeur général de la marque chaux-de-fonnière Tag Heuer.

"Il y a un réel rebond en Chine continentale et, grâce aux touristes chinois, cela va soutenir les ventes de montres ailleurs", a dit M. Biver à l'occasion de la présentation de la nouvelle montre connectée de Tag Heuer, propriété du groupe de luxe français LVMH, à Brunnen (SZ).

L'horloger chaux-de-fonnier, aux côtés de ses partenaires américains Intel Corp et Google, a dévoilé sa Connected Modular 45, présentée comme la "première montre connectée de luxe estampillée Swiss Made".

Il espère séduire aussi bien les amateurs de technologie que la clientèle plus traditionnelle puisque cette montre présente un module interchangeable qui peut être soit connecté, soit mécanique. Jean-Claude Biver a indiqué que le groupe comptait en vendre 150'000 pièces en 2017.

ATS

 Toute l'actu en bref