La jeune femme vraisemblablement morte par strangulation


 Toute l'actu en bref

Le drame s'est déroulé au centre ville de la cité thermale (image symbolique).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

La jeune femme de 30 ans découverte sans vie dans son appartement lundi à Yverdon-les-Bains (VD) a vraisemblablement été tuée par strangulation. Son ami, un Français de 35 ans, ayant été interpellé mercredi à Nîmes, l'enquête est menée par les autorités françaises.

La mort de la trentenaire a probablement eu lieu dimanche, tard dans la soirée, indique jeudi un communiqué du Ministère public du Nord vaudois. Les premiers constats des médecins légistes rendent "vraisemblable un meurtre par strangulation".

Arrêté mercredi vers 06h00 à Nîmes (F), le compagnon de la victime a été prévenu d'homicide. L'enquête s'était rapidement orientée vers lui car il était "absolument injoignable". L'homme ne s'était par ailleurs pas rendu à son travail lundi et n'avait pas cherché à récupérer son fils de sept mois.

Celui-ci a été retrouvé dans l'appartement où se trouvait sa mère au centre-ville de la cité thermale. Il n'a pas été blessé.

Couple en conflit

Dans son communiqué, le Parquet évoque une relation de couple conflictuelle. Et souligne qu'aucun élément suggérant l'intervention d'un tiers n'a été mis en évidence. La France n'extradant pas ses nationaux, c'est au Parquet de Besançon (F) de désormais diriger l'enquête menée par la police française.

ATS

 Toute l'actu en bref