La terre a tremblé en France à quelques kilomètres du Valais


 Toute l'actu en bref

La terre a tremblé à Chamonix-Mont-Blanc (en noir) à la frontière franco-suisse dans la nuit de dimanche à lundi.

Service suisse de sismologie

(sda-ats)

La terre a tremblé en France à une trentaine de kilomètres de Martigny (VS) dans la nuit de dimanche à lundi. Selon le Service sismologique suisse (SED) la secousse avait une magnitude de 3,3 sur l'échelle de Richter.

L'épicentre se trouvait sur le territoire français à onze kilomètres au nord de la commune Chamonix-Mont-Blanc. Le tremblement de terre a pu être ressenti de manière assez forte aux alentours de cette zone.

Ce séisme a été enregistré à 01h30. En règle générale, on ne s’attend pas à des dégâts pour un tremblement de terre de cette magnitude, souligne le communiqué envoyé automatiquement par le SED.

Au début du mois de mars la terre avait aussi tremblé à Linthal (GL). Mesuré à 4,6, il s'agissait du plus puissant séisme à s'être produit en Suisse depuis plus de dix ans. Aucun dégât important n'avait été déploré.

Des tremblements de terre de cette intensité surviennent toutes les quelques années, d'après le Service sismologique suisse. Le dernier séisme comparable remontait à septembre 2005. Il s'était produit à Vallorcine, en France, non loin du lac d'Emosson (VS). Il avait été ressenti fortement surtout en Valais.

En moyenne, le réseau d'enregistrement numérique du SED relève deux séismes par jour. Par année, 10 à 15 d'entre eux ont une magnitude de 2,5 ou plus; ils sont donc suffisamment forts pour être ressentis par la population. Le dernier fort tremblement de terre qui a provoqué des dégâts remonte à 1991, à Vaz (GR), avec une magnitude de 5.

ATS

 Toute l'actu en bref