Toute l'actu en bref

Buzz Aldrin a été hospitalisé à Christchurch.

KEYSTONE/AP Christina Korp

(sda-ats)

Buzz Aldrin, le deuxième homme à avoir marché sur la Lune, "se remet bien" dans une clinique en Nouvelle-Zélande, selon un message sur Twitter jeudi. L'ex-astronaute de 86 ans avait été évacué d'urgence du pôle Sud après une détérioration de son état de santé.

Buzz Aldrin "avait du fluide dans les poumons, mais répond bien aux antibiotiques". Il restera hospitalisé "toute la nuit pour observation", a indiqué un bref communiqué d'un porte-parole. "Son état est stationnaire et son manager, qui se trouve actuellement à ses côtés, l'a décrit comme ayant bon moral", ajoute le texte.

Plus tôt jeudi, le voyagiste White Desert, qui avait organisé son voyage dans l'Antarctique, avait précisé que Buzz Aldrin avait été évacué de la base antarctique américaine Amundsen-Scott, une station de recherche située à environ 250 mètres du pôle Sud, qu'il visitait avec un groupe de touristes, "après une détérioration de son état de santé".

Il avait tout d'abord été acheminé à la base américaine de McMurdo, sur la côte antarctique, avant d'être transporté à Christchurch, où il a été hospitalisé.

"J'ai le sang chaud"

Dans un message sur Twitter, Buzz Aldrin avait parlé le 27 novembre de son voyage au pôle Sud. "Je ne suis peut-être pas assez couvert pour l'Antarctique, mais j'ai tendance à avoir le sang chaud", plaisantait-il en publiant une photographie de lui-même, portant seulement un t-shirt noir avec une image de Mars en rouge.

Le 20 juillet 1969, Buzz Aldrin et Neil Armstrong avaient été les premiers hommes à fouler le sol lunaire dans le cadre de la mission Apollo 11. Neil Armstrong a été le premier à descendre du module lunaire et à prononcer les mots légendaires: "C'est un petit pas pour l'homme, un bond de géant pour l'humanité".

"C'est merveilleux, merveilleux, une désolation magnifique", avait ensuite lancé Buzz Aldrin après avoir rejoint Armstrong sur le sol lunaire, où il restera deux heures et demie.

sda-ats

 Toute l'actu en bref